7-8 mars 2008

États-Unis. Veto présidentiel à une loi interdisant l'interrogatoire « poussé » des « combattants illégaux »

Le 7, le président George W. Bush oppose son veto à un projet de loi adopté par la Chambre des représentants en décembre 2007 et par le Sénat en février, dont une disposition contraignait les services de renseignement à se conformer, à l'égard des « combattants ennemis illégaux » présumés membres d'Al-Qaida, au manuel des règles d'interrogatoire en vigueur dans l'armée. Celui-ci interdit l'usage de méthodes d'interrogatoire « poussées » telles que le waterboarding, ou simulacre de noyade. Le 5 février, le directeur de la C.I.A. Michael Hayden avait reconnu devant une commission du Sénat que cette pratique avait été utilisée à l'encontre de trois militants islamistes après les attentats du 11 septembre 2001.

Le 8, lors de son allocution hebdomadaire, le président Bush déclare: « Devant la persistance des dangers, nous devons assurer aux responsables de nos services de renseignement qu'ils disposent de tous les moyens nécessaires » pour lutter contre les « terroristes ».

— Universalis

Événements précédents