6 octobre 2019Kosovo. Élections législatives.

 

Le Parti démocratique du Kosovo (PDK, centre droit) du président Hashim Thaçi, au pouvoir depuis l’indépendance en février 2008, subit un revers lors des élections législatives anticipées, avec 21,2 p. 100 des suffrages et 24 sièges sur 120. Le scrutin résulte de la démission, en juillet, du Premier ministre Ramush Haradinaj, convoqué devant le tribunal spécial pour le Kosovo qui le soupçonne de crimes de guerre, et de l’incapacité du Parlement à s’accorder sur le nom d’un successeur. Le PDK est devancé par deux partis d’opposition. Le parti Vetëvendosje – « autodétermination » – (gauche nationaliste) d’Albin Kurti obtient 26,3 p. 100 des voix et 29 élus, et la Ligue démocratique du Kosovo (centre droit) de Vjosa Osmani 24,6 p. 100 des suffrages et 28 députés. La coalition Alliance pour l’avenir du Kosovo-Parti social-démocrate (centre droit) de Ramush Haradinaj obtient 11,5 p. 100 des voix et 13 sièges, et la Liste serbe pour le Kosovo (centre droit) remporte les 10 sièges réservés à la minorité serbe avec 6,3 p. 100 des suffrages. La coalition Initiative sociale-démocrate (centre gauche) obtient 5 p. 100 des voix et 6 sièges. Le taux de participation est de 44,6 p. 100.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  6 octobre 2019 - Kosovo. Élections législatives. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-octobre-2019-elections-legislatives/