Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6 juillet 1997

Mexique. Échec électoral du P.R.I

Le Parti révolutionnaire institutionnel (P.R.I.), au pouvoir depuis 1929, subit une sévère défaite électorale. Il perd la mairie de Mexico, conquise par le chef du Parti de la révolution démocratique (P.R.D., gauche), Cuauhtemoc Cárdenas, candidat à l'élection présidentielle de l'an 2000, qui est élu gouverneur avec 47,11 p. 100 des suffrages, contre 25,08 p. 100 au candidat du P.R.I. Il perd aussi pour la première fois la majorité absolue à l'Assemblée, où il ne conserve que 239 députés sur 500, alors que le P.R.D. en obtient 125 et le Parti d'action nationale (droite) 122. Le P.R.I. conserve toutefois la majorité absolue au Sénat. La refonte du système électoral, contrôlé à présent par un institut indépendant, permet au vote sanction des électeurs à l'encontre du P.R.I. de s'exprimer dans toute son ampleur. Dans le Chiapas, la guérilla zapatiste perturbe le déroulement du scrutin.

— Universalis

Événements précédents