Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6-24 mars 1992

Azerbaïdjan. Démission du président azéri, contrôle du Haut-Karabakh par les Arméniens

Le 6, le président azéri Ayaz Moutalibov, ancien secrétaire général du Parti communiste local, démissionne, sous la pression de manifestants nationalistes qui mettent les défaites des forces azéries sur le compte de sa politique de recherche d'une solution pacifique. L'intérim est assuré par Iacoub Mamedov. Accusées par les Azéris d'avoir commis des massacres lors de la prise de Khodjali, le 26 février, les forces arméniennes contrôlent la quasi-totalité du territoire du Haut-Karabakh. Elles s'attaquent aussi à des objectifs situés en territoire azéri, tandis que les forces azéries bombardent le territoire arménien.

Le 18, Cyrus Vance, émissaire de l'O.N.U., se rend à Bakou.

Le 24, à Helsinki, les ministres des Affaires étrangères des pays de la C.S.C.E. convoquent une conférence internationale sur le conflit du Haut-Karabakh. Mais le projet achoppe sur la question de la représentation des habitants de ce territoire ; celle-ci constituerait, selon Bakou, une atteinte à sa souveraineté. Les efforts diplomatiques sont sans effet sur le terrain.

— Universalis

Événements précédents