Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

5 juin-5 juillet 2018

Allemagne. Accord sur la politique migratoire

Le 5, le ministre-président de Bavière Markus Söder (Union chrétienne-sociale, CSU) présente un « plan pour l’asile », alors que des élections doivent se dérouler en octobre dans le Land où l’Alternative pour l’Allemagne (AfD, extrême droite) progresse. Ce plan prévoit la possibilité d’expulser de Bavière les étrangers en situation irrégulière, ainsi que l’ouverture de centres pour les demandeurs d’asile afin de mieux les contrôler pendant l’examen de leur demande. Markus Söder bénéficie de l’appui de son prédécesseur Horst Seehofer, ministre fédéral de l’Intérieur et président de la CSU.

Le 13, Horst Seehofer rencontre le chancelier autrichien Sebastian Kurz, de passage à Berlin, qui défend à cette occasion la formation d’un « axe des bonnes volontés » sur la question migratoire entre les ministres de l’Intérieur autrichien, italien – membres de partis d’extrême droite – et allemand.

Le 18, Horst Seehofer donne à Munich une conférence de presse concurrente de celle que tient au même moment la chancelière Angela Merkel à Berlin pour exposer sa politique migratoire. Il annonce l’expulsion, à compter de début juillet, de tous les demandeurs d’asile ayant déposé un dossier ou enregistré dans un autre État de l’Union, en application stricte du règlement de Dublin que Berlin n’observe plus depuis la crise migratoire de 2015. Horst Seehofer accorde une quinzaine de jours à la chancelière pour trouver un accord au niveau européen avant de mettre sa mesure à exécution. De son côté, Angela Merkel s’oppose à toute décision « unilatérale » en ce domaine, privilégiant une « solution européenne ».

Le 29, Angela Merkel estime que l’accord sur la gestion des flux migratoires obtenu lors du sommet européen, ainsi que les deux accords bilatéraux conclus avec la Grèce et l’Espagne sur le renvoi des migrants enregistrés dans ces pays ont un effet « plus qu’équivalent » aux mesures projetées par Horst Seehofer.

Le 5 juillet, Angela Merkel et Horst Seehofer concluent un accord sur le refoulement des migrants déjà enregistrés dans un autre pays, qui illustre un durcissement de la politique migratoire fédérale. Le Parti social-démocrate s’y rallie après avoir obtenu deux garanties. Les migrants ne seront pas placés dans des « zones de transit », tel qu’initialement prévu, mais dans des postes de police proches de la frontière autrichienne. En outre, les procédures visant à identifier le pays compétent pour l’examen de la demande d’asile ne devront pas excéder une durée de quarante-huit heures. Horst Seehofer annonce la négociation d’accords de renvoi avec Rome et Athènes.

— Universalis

Événements précédents

  • 29 mai 2018 Allemagne. Mise en cause de l’Office fédéral des migrations et des réfugiés

    Le 29, la commission des Affaires intérieures du Bundestag auditionne le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer (CSU) à la suite de l’ouverture en avril d’une enquête sur l’octroi présumé indu du statut de réfugié à quelque mille deux cents demandeurs, entre 2013 et 2016, par l’antenne de Brême de l’Office...

  • 27 mai 2018 Allemagne. Manifestation de l’extrême droite et contre-manifestation à Berlin

    Quelque cinq mille partisans d’Alternative für Deutschland (AfD, extrême droite) manifestent à Berlin « pour l’avenir de l’Allemagne » au son des cloches d’église. Une contre-manifestation réunit au même moment vingt-cinq mille personnes dans la capitale au son de la musique techno....

  • 25 avril 2018 Allemagne. Incidents antisémites

    Le 25, l’organisateur des Echos, la plus importante cérémonie de remise de prix musicaux dans le pays, annonce la suppression de cet événement à la suite du scandale suscité par l’attribution, le 12, d’un prix aux rappeurs Kollegah et Farid Bang, accusés de chanter des textes antisémites. De nombreux...

  • 24 avril 2018 Allemagne. Installation de crucifix dans les bâtiments publics bavarois

    Les autorités chrétiennes-sociales de Bavière décident d’imposer l’accrochage de crucifix dans les halls d’entrée des bâtiments publics dépendant du Land, comme « l’expression d’une empreinte historique et culturelle ». Des crucifix figurent déjà sur les murs des salles de classe et des tribunaux en...

  • 22 avril 2018 Allemagne. Élection d’Andrea Nahles à la tête du SPD

    Les délégués du Parti social-démocrate (SPD) réunis en congrès extraordinaire à Wiesbaden (Hesse) élisent Andrea Nahles à la présidence de leur formation. Opposée à Simone Lange, maire de Flensbourg (Schleswig-Holstein), celle-ci ne recueille que 66,3 p. 100 des suffrages. Ancienne ministre, présidente...

  • 18 avril 2018 Allemagne. Augmentation des salaires dans le secteur public

    Après une série de grèves d’avertissement au cours de la semaine précédente, à l’appel du syndicat des services Verdi, la négociation salariale dans le secteur public aboutit à une nouvelle convention collective, d’une durée de trente mois, qui prévoit une augmentation des salaires de 7,5 p. 100 en trois...

  • 5 avril 2018 Allemagne - Espagne. Remise en liberté de Carles Puigdemont

    Le tribunal régional supérieur du Schleswig-Holstein ne s’oppose pas à l’extradition de l’ancien président indépendantiste catalan Carles Puigdemont, arrêté en mars. Il ne retient toutefois contre lui que l’accusation de « détournement de fonds publics » et non celle de « rébellion », en raison de l’absence...

  • 14 mars 2018 Allemagne. Réélection de la chancelière Angela Merkel

    Le Bundestag réélit la chancelière Angela Merkel pour un quatrième mandat, par 364 voix sur 692, soit un nombre inférieur au total des députés conservateurs et sociaux-démocrates. Jamais, depuis l’instauration de la République fédérale en 1949, un temps aussi long – cent soixante et onze jours – ne s’était...

  • 23 février 2018 Chine - Allemagne. Prise de participation de Geely dans Daimler

    Le premier groupe automobile chinois Geely, qui possède déjà le constructeur suédois Volvo, devient le premier actionnaire du groupe allemand Daimler en acquérant 9,7 p. 100 du capital de la maison-mère de Mercedes-Benz pour 7,2 milliards d’euros. Les investisseurs institutionnels possèdent 71,2 p. 100...

  • 16 février 2018 Turquie - Allemagne. Libération du journaliste turco-allemand Deniz Yücel

    Au lendemain d’une rencontre entre la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre turc Binali Yildirim à Berlin, le parquet général d’Istanbul valide la remise en liberté du journaliste turco-allemand Deniz Yücel, correspondant du quotidien allemand Die Welt, arrêté en février...