5-23 avril 1990Népal. Fin de la monarchie absolue

 

Le 5, Birendra Ier, qui règne depuis 1972, démet de ses fonctions le Premier ministre Marich Man Singh Shrestha, dissout son gouvernement et annonce des réformes politiques. Ces décisions sanctionnent l'incapacité du pouvoir à enrayer les grèves et les manifestations organisées depuis le 18 février par le Mouvement pour la restauration de la démocratie (M.R.D.) que domine Ganesh Man Singh. Le M.R.D. regroupe les partis politiques, interdits au Népal depuis 1960. Il revendique le rétablissement du multipartisme, la suppression du système des conseils élus – le Panchayat – et la formation d'un gouvernement d'union nationale. Ce mouvement de protestation donne lieu à des affrontements meurtriers entre manifestants et policiers.

Le 6, dans la capitale, les forces de l'ordre ouvrent le feu sur une foule de deux cent mille personnes qui marchait sur le palais royal, tuant une cinquantaine de manifestants.

Le 8, à l'issue de négociations avec l'opposition, le roi déclare qu'il autorise les partis politiques.

Le 16, toujours sous la pression de la rue, il annonce la dissolution de la structure politico-administrative du Panchayat.

Le 19, Birendra Ier approuve la composition du gouvernement intérimaire de coalition chargé d'organiser les élections, formé par Khrishna Prasad Bhattarai.

Le 23, de violents affrontements opposent à Katmandou les partisans du nouveau gouvernement aux mandales, hommes de main à la solde d'anciens dirigeants favorables à la monarchie absolue, recrutés souvent parmi les forces de police. Le Premier ministre fait appel à l'armée pour rétablir l'ordre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-23 avril 1990 - Népal. Fin de la monarchie absolue », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-23-avril-1990-fin-de-la-monarchie-absolue/