NÉPAL, chronologie contemporaine

 

2018

13 mars 2018
Népal. Réélection de la présidente Bidhya Devi Bhandari.

La présidente sortante Bidhya Devi Bhandari, candidate du Parti communiste marxiste-léniniste unifié, est réélue dès le premier tour à la tête de l’État par un collège électoral composé des membres des deux chambres et des sept assemblées provinciales. Elle totalise les voix de 660 élus contre 194 pour Kumari Laxmi Rai, candidate du Congrès népalais (social-démocrate). Le rôle du chef de l’État es […] Lire la suite

2017

7 décembre 2017
Népal. Élections législatives.

Organisée en deux phases depuis novembre, l’élection de la Chambre des représentants vise à remplacer l’Assemblée constituante dont le mandat prend fin en janvier 2018. Précédemment, des élections constituantes se sont déroulées en avril 2008, puis en novembre 2013 et la nouvelle Constitution républicaine a été promulguée en septembre 2015. Les dernières élections législatives remontent à mai 1999 […] Lire la suite

2016

3 août 2016
Népal. Retour au pouvoir du Parti maoïste.

Le Parlement élit à la tête du gouvernement le chef du Parti communiste du Népal (maoïste) Pushpa Kamal Dahal, qui était le seul candidat. Le Parti maoïste avait retiré son soutien au Premier ministre Khadga Prasad Sharma Oli, membre du Parti communiste népalais (marxiste-léniniste unifié), qui a été mis en minorité en juillet. Il choisit de s’allier avec le troisième grand parti, le Congrès népal […] Lire la suite

2015

25 avril 2015
Népal. Séisme meurtrier.

Un séisme de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter, suivi de puissantes répliques les jours suivants, frappe la région de Katmandou. Les secours peinent à atteindre certains villages très isolés. Le bilan humain du tremblement de terre s’élève à au moins sept mille cinq cents personnes, et on dénombre de très nombreuses destructions.  […] Lire la suite

2013

19 novembre 2013
Népal. Élection d'une Assemblée constituante.

Le 19, une nouvelle Assemblée constituante est élue pour remplacer la précédente, élue en avril 2008, qui n'a pas réussi à élaborer une Loi fondamentale. Un des débats oppose partisans et adversaires d'un fédéralisme qui permettrait une meilleure représentation des minorités ethniques. Le Parti du Congrès, qui regroupe les hindouistes et les hautes castes, arrive en tête, avec 25,6 p. 100 des suff […] Lire la suite

2009

4-23 mai 2009
Népal. Démission du Premier ministre.

Le 4, le Premier ministre Pushpa Kamal Dahal, dit « Prachanda », ancien chef des rebelles maoïstes, démissionne après que sa décision de limoger le chef d'état-major de l'armée pour insubordination a été annulée par le chef de l'État Ram Baran Yadav. La démission de Prachanda, qui avait pris la tête d'une coalition gouvernementale en août 2008, remet en cause le fragile processus de paix amorcé en […] Lire la suite

2008

28 mai-15 août 2008
Népal. Instauration de la république.

L'Assemblée constituante élue en avril et dominée par l'ex-guérilla maoïste abolit la monarchie et instaure la république à une écrasante majorité. Le roi Gyanendra avait été privé de l'essentiel de ses pouvoirs depuis le rétablissement du Parlement en avril 2006, qui avait inauguré la restauration de la démocratie. Le 15 août, l'Assemblée constituante élira le chef maoïste Prachanda au poste de P […] Lire la suite

10 avril 2008
Népal. Victoire des maoïstes aux élections constituantes.

Le 10, le Parti communiste du Népal (maoïste) remporte les élections à l'Assemblée constituante en obtenant 36,6 p. 100 des suffrages et 220 sièges sur 601, contre 18,3 p. 100 des voix et 110 députés pour le Congrès népalais et 17,1 p. 100 des voix et 103 élus pour le Parti communiste népalais (marxiste-léniniste unifié). L'objectif de l'ancienne guérilla maoïste, qui a conclu un accord de paix av […] Lire la suite

2006

21 novembre-15 décembre 2006
Népal. Accord de paix entre le gouvernement et la guérilla maoïste.

Le 21, le Premier ministre, Girija Prasad Koirala, et le chef des rebelles maoïstes, Pushpa Kamal Dahal, dit « Prachanda », signent un accord de paix, mettant fin à la guerre déclenchée en 1996, qui a fait quelque douze mille morts. L'accord réintègre la rébellion dans le jeu institutionnel et prévoit le placement de son potentiel militaire sous le contrôle de l'O.N.U. La question de la monarchie, […] Lire la suite

16 juin 2006
Népal. Accord politique entre le gouvernement et la guérilla maoïste.

Le Premier ministre Girija Prasad Koirala et le chef des rebelles maoïstes Pushpa Kamal Dahal, dit « Prachanda », signent un accord visant à mettre fin à un conflit qui a fait quelque treize mille morts depuis 1996. L'accord prévoit la dissolution simultanée du Parlement et de l'administration mise en place par les rebelles dans les régions qu'ils contrôlent, la rédaction d'une Constitution intéri […] Lire la suite

9-28 avril 2006
Népal. Restauration du Parlement dissous.

Le 9, à l'issue de quatre jours de grève et de manifestations, l'Alliance des sept principaux partis d'opposition, qui réclame le retour à la démocratie, lance un mot d'ordre de grève générale illimitée. Elle a le soutien des rebelles maoïstes avec lesquels elle a passé un accord en novembre 2005. Le roi Gyanendra a suspendu les institutions et s'est donné les pleins pouvoirs en février 2005 face  […] Lire la suite

2005

1er-2 février 2005
Népal. Instauration de l'état d'urgence.

Le 1er, le roi Gyanendra limoge le gouvernement et décrète l'état d'urgence. Les droits constitutionnels sont suspendus. Le roi accuse le Premier ministre Sher Bahadur Deuba de ne pas être parvenu à un accord avec la guérilla maoïste, en lutte depuis 1996 contre la monarchie, qui aurait permis la tenue d'élections au printemps.Le 2, le roi Gyanendra forme un gouvernement sou […] Lire la suite

2002

8-9 septembre 2002
Népal. Offensives meurtrières de la guérilla maoïste.

Le 8, la guérilla maoïste lance une attaque contre un poste de police à l'est de Katmandou, tuant une cinquantaine de membres des forces de l'ordre et subissant elle-même de lourdes pertes.Le 9, une nouvelle attaque de postes de sécurité dans la région de Sandhikharka, dans l'ouest du pays, par quelque 4 000 rebelles, cause la mort d'au moins 65 policiers et soldats. Les rebelles, qui combattent l […] Lire la suite

2001

6-23 juillet 2001
Népal. Regain d'activité de la rébellion maoïste.

Le 6, les rebelles maoïstes tuent trente-cinq membres des forces de l'ordre lors d'attaques de postes de police dans l'ouest du pays, où ils contrôlent plusieurs districts. Depuis le déclenchement de leur action, en 1996, en vue d'obtenir l'instauration de la république, leurs opérations ont fait plus de 1 600 morts. Ce regain de violence intervient un mois après le massacre de la famille royale,  […] Lire la suite

1er-14 juin 2001
Népal. Massacre de la famille royale par le prince héritier.

Le 1er, au cours d'un dîner familial au palais royal de Narayan Hity, à Katmandou, le prince héritier Dipendra tue son père, le roi Birendra, sa mère et six autres membres de sa famille, avant de tenter de se suicider – selon une version officielle. La raison du geste du prince serait l'interdiction qui lui aurait été faite de se marier avec la femme de son choix, une Népala […] Lire la suite

1999

3-31 mai 1999
Népal. Majorité absolue pour le Parti du Congrès aux élections législatives.

Les 3 et 17, le Parti du Congrès (social-démocrate) du Premier ministre sortant, Girija Prasad Koirala, remporte les élections législatives avec 110 sièges (+ 27 par rapport au précédent scrutin de novembre 1994) sur 201. Le Parti communiste népalais-Union marxiste-léniniste, principale formation d'opposition, obtient 68 élus (—20) et le Parti national-démocrate (conservateurs royalistes) 11 (—9). […] Lire la suite

1995

10-12 septembre 1995
Népal. Renversement du gouvernement communiste.

Le 10, Man Mohan Adhikari, chef du Parti communiste marxiste-léniniste unifié et Premier ministre depuis les élections de novembre 1994, qui ne disposait que d'une majorité relative à la Chambre des représentants, est renversé par une motion de censure votée par les partis d'opposition. Redoutant cette éventualité, le Premier ministre avait présenté, en juin, sa démission au roi Birendra, qui l'av […] Lire la suite

1994

15-25 novembre 1994
Népal. Victoire des communistes aux élections législatives.

Le 15, les deuxièmes élections législatives depuis le rétablissement du multipartisme, en avril 1990, à la suite des émeutes antimonarchistes, sont remportées par le Parti communiste qui obtient 88 sièges (+ 9 par rapport au scrutin de mai 1991) sur 205. Au pouvoir depuis trois ans et demi, le Parti du Congrès (social-démocrate) de Krishna Prasad Bhattarai n'obtient que 83 députés (— 27). Ce vote  […] Lire la suite

1991

12-29 mai 1991
Népal. Victoire du Parti du Congrès aux élections législatives.

Le 12 se tiennent les premières élections législatives depuis celles de février 1959, après la transformation du régime en monarchie constitutionnelle et le rétablissement du multipartisme en avril 1990. Le Parti du Congrès, principale formation du Mouvement pour la démocratie, qui est à l'origine du changement du régime, remporte cent dix des deux cent cinq sièges du Parlement. Le Parti communist […] Lire la suite

1990

5-23 avril 1990
Népal. Fin de la monarchie absolue.

Le 5, Birendra Ier, qui règne depuis 1972, démet de ses fonctions le Premier ministre Marich Man Singh Shrestha, dissout son gouvernement et annonce des réformes politiques. Ces décisions sanctionnent l'incapacité du pouvoir à enrayer les grèves et les manifestations organisées depuis le 18 février par le Mouvement pour la restauration de la démocratie (M.R.D.) que domine Ga […] Lire la suite

1983

11-13 juillet 1983
Népal. Démission du Premier ministre Surya Bahadur Thapa

Le 11, le Premier ministre népalais, Surya Bahadur Thapa, battu lors du vote d'une motion de défiance en raison de son incapacité à résoudre les problèmes économiques et à combattre la corruption, est contraint de présenter sa démission.Le 12, la chambre unique, le Panchayat, élit au poste de Premier ministre, à l'unanimité, Lokendra Bahadur Chand qui siégeait parmi l'opposition au gouvernement Th […] Lire la suite

— Universalis