Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

4-7 janvier 1983

Europe de l'Est. Proposition d'un traité de non-agression aux Occidentaux

Le 4, s'ouvre à Prague la XVIIIe session du comité politique consultatif du pacte de Varsovie, depuis sa création, en 1955. La précédente s'était réunie en mai 1980 à Varsovie. Iouri Andropov, dont c'est le premier voyage à l'étranger depuis son élection comme secrétaire général du P.C.U.S., compte sur cette réunion pour faire consacrer par les six partenaires de l'U.R.S.S. (Bulgarie, R.D.A., Roumanie, Pologne, Hongrie, Tchécoslovaquie) ses propositions sur la réduction des armements nucléaires.

Le 5, au terme des deux journées d'entretien, les membres du pacte de Varsovie proposent, dans une déclaration politique, de conclure, avec les pays de l'O.T.A.N., un accord réciproque de non-recours à la force militaire, qui serait ouvert à tous les États. Le jour même, à Washington, au cours d'une conférence de presse, le président Ronald Reagan estime que cette proposition mérite d'être prise en considération.

Le 7, un communiqué publié à Moscou à la suite d'une réunion du bureau politique du présidium du Soviet suprême invite les États-Unis et leurs alliés à examiner « avec le maximum de sérieux » les propositions du pacte de Varsovie.

— Universalis

Événements précédents