30 mai 1995Chili. Difficile application des condamnations du général Manuel Contreras et de son ancien adjoint

 

La Cour suprême confirme les peines prononcées en novembre 1993 à l'encontre du général à la retraite Manuel Contreras, ancien chef de la police secrète du régime militaire (la D.I.N.A.), et du général Pedro Espinoza, toujours en service, ancien adjoint du précédent, condamnés respectivement à sept et six ans de prison. Les deux hauts responsables militaires avaient été reconnus coupables de l'assassinat, à Washington, en septembre 1976, de l'ancien ministre des Affaires étrangères du président Salvador Allende, Orlando Letelier. Après avoir déclaré accepter le verdict, le général Augusto Pinochet, ancien chef de la junte, toujours commandant en chef de l'armée de terre, le qualifiera d'« injuste » lorsque la tension provoquée par le refus des deux hommes de purger leur peine s'accroîtra, au cours du mois de juin. Le 19 juin, le général Espinoza acceptera d'être incarcéré. Le 29, le général Contreras, qui prétexte des ennuis de santé, sera placé sous contrôle pénitentiaire dans l'hôpital militaire qu'il refuse de quitter.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  30 mai 1995 - Chili. Difficile application des condamnations du général Manuel Contreras et de son ancien adjoint », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/30-mai-1995-difficile-application-des-condamnations-du-general-manuel-contreras-et-de-son-ancien-adjoint/