3-27 décembre 1995Israël – Autorité palestinienne. Poursuite du retrait militaire de Cisjordanie

 

Le 3, trois colons israéliens, dont un rabbin, dirigeants du mouvement d'extrême droite Notre Terre qui milite contre l'autonomie palestinienne en Cisjordanie, sont inculpés de sédition pour avoir appelé les Israéliens à l'insurrection. C'est la première fois que ce chef d'inculpation est retenu à l'encontre d'auteurs de tels agissements.

Le 6, Yigal Amir, qui avait tué le Premier ministre Itzhak Rabin en novembre, est inculpé d'assassinat. Les conclusions de l'enquête de police relèvent qu'il a agi seul, mais que son frère et l'un de ses amis connaissaient avec précision ses intentions. Ces deux derniers sont inculpés de conspiration en vue de commettre un meurtre.

Le 8, à Erez, à l'occasion de sa première rencontre depuis la mort d'Itzhak Rabin avec Yasser Arafat, chef de l'Autorité palestinienne, le Premier ministre Shimon Peres annonce la prochaine libération de mille prisonniers palestiniens sur les cinq mille encore détenus en Israël.

Le 10, l'armée israélienne, qui a quitté Djénine en novembre, se retire de Tulkarm, en application de l'accord sur l'extension de l'autonomie palestinienne conclu à Taba en septembre. Elle évacue Naplouse le 11, Bethléem le 21 et Ramallah le 27. Le retrait de Tsahal des grandes villes de Cisjordanie doit s'achever avec l'évacuation partielle d'Hébron en mars 1996.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-27 décembre 1995 - Israël – Autorité palestinienne. Poursuite du retrait militaire de Cisjordanie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-27-decembre-1995-israel-autorite-palestinienne-poursuite-du-retrait-militaire-de-cisjordanie/