Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

29 novembre 1987

Turquie. Victoire de Turgut Özal aux élections législatives

Le 29, au terme d'une campagne électorale dominée par le thème de la modernisation économique du pays, plus de 26 millions de Turcs sont appelés à renouveler la Chambre unique du Parlement : quatre cent cinquante députés. Pour la première fois depuis le coup d'État militaire de 1980, le caractère démocratique de la consultation est respecté : sept partis présentent des candidats. Conformément aux prévisions des sondages, le Parti de la mère patrie (ANAP) de Turgut Ozal, Premier ministre depuis décembre 1983, remporte ces élections, obtenant 292 sièges avec 36,3 % des suffrages (93 % des inscrits ont voté). Le Parti populiste social-démocrate (SHP), dirigé par Erdal Inönu, demeure, avec 99 sièges et 24,6 % des voix, la principale force d'opposition ; le Parti de la juste voie (DYP), de l'ancien Premier ministre Suleyman Demirel, obtient quant à lui 59 sièges et 19,3 % des voix. Aucune des quatre autres formations présentant des candidats, dont le Parti de la gauche démocratique de l'ancien Premier ministre Bülent Ecevit, ne réussit à franchir la barre des 10 % de suffrages pour être représenté au Parlement.

— Universalis

Événements précédents