Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

28 août-7 septembre 2023

Belgique. Critique de la politique israélienne par une ministre fédérale

  • Article mis en ligne le

Le 28, dans un entretien au quotidien flamand De Morgen, la ministre fédérale de la Coopération au développement Caroline Gennez évoque « les crises oubliées », déclarant notamment que dans les territoires palestiniens occupés, où « des villages entiers sont rayés de la carte par les Israéliens », « la situation devient intenable ».

Le 29, l’ambassadrice d’Israël à Bruxelles dénonce une « accusation diffamatoire et calomnieuse ».

Le 1er septembre, Caroline Gennez indique sur X (ex-Twitter) que « 2023 est malheureusement l’année la plus meurtrière depuis longtemps dans le conflit israélo-palestinien, avec deux cent dix-huit morts palestiniens et vingt-huit victimes israéliennes » et dénonce « la destruction systématique d’infrastructures du côté palestinien », des infrastructures qui « ont souvent été cofinancées par la solidarité internationale ». B’Tselem, la principale ONG israélienne des droits humains, saluera la position de la ministre belge.

Le 7, Caroline Gennez reçoit l’ambassadeur d’Israël en Belgique auquel elle réitère le soutien de son pays à une solution pacifique du conflit israélo-palestinien prévoyant la création de deux États. Elle lui indique l’intention de son gouvernement de « renforcer [ses] projets de développement en Palestine » et de « travailler au niveau européen pour mieux surveiller l’impact de la violence et de l’instabilité croissantes sur les projets de développement européens dans la région ».

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents