27 juillet - 1er août 1990Trinité-et-Tobago. Échec d'une tentative de coup de force

 

Le 27, à Port of Spain, capitale de l'ancienne colonie caraïbe britannique indépendante depuis 1962, quelque cent trente militants musulmans noirs de l'organisation Jamaat Al-Muslimeen, dirigée par Yasin Abou Bakr, déclenchent un coup de force et retiennent en otage le Premier ministre Arthur Ray Robinson. Ils exigent la démission de celui-ci, l'organisation prochaine d'élections et l'impunité pour eux-mêmes.

Le 31, les rebelles relâchent le chef du gouvernement, légèrement blessé.

Le 1er août, ils se rendent. Le bilan officiel du coup de force s'élève à une trentaine de morts.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  27 juillet - 1er août 1990 - Trinité-et-Tobago. Échec d'une tentative de coup de force », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/27-juillet-1er-aout-1990-echec-d-une-tentative-de-coup-de-force/