Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

25 mars 1981

Corée du Sud. Élections législatives

Le parti Justice et Démocratie, qui est celui du chef de l'État élu en février, le général Chon Doo-hwan, remporte largement les élections. Il obtient plus de la moitié des sièges attribués par suffrage direct, et 61 sur les 92 qui sont attribués indirectement. Le Parti démocratique (modéré) obtient 25 sièges ; le Parti national (fidèles de l'ancien président Park) est à peine représenté. L'opposition « dure » (incarnée par Kim Dae-jung, en prison à perpétuité) n'a pu présenter de candidats.

Les élections se sont déroulées dans une atmosphère de relative détente. Deux mille amnisties supplémentaires avaient été annoncées au début de mars, ainsi que le retour d'un millier de Coréens réfugiés à l'étranger.

— Universalis

Événements précédents