23-30 juillet 1983Sri Lanka. Des centaines de Tamouls victimes d'émeutes raciales

 

Le 23, treize soldats de l'armée régulière cinghalaise sont tués au cours d'une embuscade, à Jaffna, capitale de la région tamoule, au nord de l'île. Ce nouvel acte de terrorisme des nationalistes tamouls relance le conflit entre la minorité tamoule (environ 20 p. 100 de la population), de religion hindouiste, et la communauté cinghalaise, bouddhiste.

À partir du 25 et pendant neuf jours, des centaines de Tamouls sont victimes d'émeutes à caractère racial qui éclatent dans plusieurs régions du pays : tandis que des prisonniers tamouls sont tués à Colombo par des codétenus cinghalais, des quartiers tamouls sont entièrement mis à sac et leurs habitants pourchassés et massacrés. Cette vague de violence aurait fait 2 000 morts au moins et plus de 135.000 sans-abri.

Le 28, le président Jayewardene annonce l'interdiction des mouvements séparatistes tamouls. Le couvre-feu, en vigueur depuis le 25, est prolongé, mais les forces de l'ordre semblent fermer les yeux sur les exactions commises contre les Tamouls.

Le 30, trois formations d'extrême gauche sont à leur tour interdites.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  23-30 juillet 1983 - Sri Lanka. Des centaines de Tamouls victimes d'émeutes raciales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/23-30-juillet-1983-des-centaines-de-tamouls-victimes-d-emeutes-raciales/