2-16 décembre 1991Vanuatu. Victoire de l'opposition francophone aux élections législatives

 

Le 2, l'Union des partis modérés (U.P.M.), qui regroupe l'opposition francophone, remporte 19 sièges sur 46 aux élections législatives, arrivant en tête du scrutin pour la première fois depuis l'indépendance en 1980 de l'ancien condominium franco-britannique appelé alors Nouvelles-Hébrides. Le Vanuaaku Party (V.A.P.), au pouvoir depuis onze ans, ne recueille que dix sièges, de même que le National United Party (N.U.P.) de Walter Lini, issu d'une scission du V.A.P.

Le 16, Maxime Carlot, un des dirigeants de l'U.P.M. devenu Premier ministre, forme un gouvernement de coalition avec l'ancien Premier ministre Walter Lini, qui avait été écarté du pouvoir en septembre.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  2-16 décembre 1991 - Vanuatu. Victoire de l'opposition francophone aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-16-decembre-1991-victoire-de-l-opposition-francophone-aux-elections-legislatives/