Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

1er-6 février 2017

Israël - Autorité palestinienne. Légalisation des colonies juives sauvages en Cisjordanie

Le 1er, le gouvernement israélien autorise la construction de trois mille nouveaux logements dans des colonies de Cisjordanie. Ceux-ci s’ajoutent aux deux mille cinq cents annoncés en janvier.

Évacuation de colons en Cisjordanie, 2017 - crédits : Lior Mizrahi/ Getty Images

Évacuation de colons en Cisjordanie, 2017

Le 1er également, la police évacue, en application d’un arrêt de la Haute Cour de justice de décembre 2014, les quarante-deux familles qui occupaient une colonie illégale, car établie sur des terres privées palestiniennes, à Amona, au nord de Jérusalem. L’opération suscite une vive émotion dans le pays. Le droit israélien ne reconnaît que les colonies établies sur des terres appartenant à l’État, avec l’autorisation du gouvernement ‒ l’ONU considère comme illégales toutes les colonies juives de Cisjordanie.

Le 6, la Knesset adopte un projet de loi qui légalise les colonies juives établies sur des terres privées palestiniennes en Cisjordanie sans autorisation officielle ‒ soit trois mille huit cent cinquante logements existants, selon le mouvement La Paix maintenant. Le texte prévoit des dédommagements pour les propriétaires. C’est la première fois qu’une loi civile s’applique aux territoires occupés, jusque-là régis par la loi militaire. L’ONU et l’Union européenne, notamment, dénoncent le texte.

— Universalis

Événements précédents