1er-26 septembre 2006Royaume-Uni. Pression des travaillistes pour le départ de Tony Blair

 

Le 1er, dans un entretien au Times, le Premier ministre Tony Blair réaffirme qu'il quittera le pouvoir avant la fin de son troisième mandat. Le retrait de Tony Blair en faveur du chancelier de l'Échiquier Gordon Brown, cofondateur du New Labour, résulterait d'un accord ancien entre les deux hommes, à l'application toujours différée.

Le 5, dix-sept députés travaillistes adressent une lettre au Premier ministre pour lui demander de démissionner sans attendre, condition nécessaire, selon eux, pour relancer le New Labour, victime de l'usure de son chef au pouvoir depuis mai 1997.

Le 7, Tony Blair annonce qu'il quittera la tête du New Labour, et donc du gouvernement, au cours de l'année à venir.

Le 26, devant le congrès du New Labour, Tony Blair affirme: «Le seul héritage qui compte pour moi, c'est une quatrième victoire électorale», mais ne présente pas Gordon Brown comme son successeur désigné.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-26 septembre 2006 - Royaume-Uni. Pression des travaillistes pour le départ de Tony Blair », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-26-septembre-2006-pression-des-travaillistes-pour-le-depart-de-tony-blair/