Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

19-23 mars 1981

Espagne. Plan antiterroriste au Pays basque

Les 19 et 21, deux officiers supérieurs sont victimes d'attentats, l'un à Bilbao, l'autre à Pampelune. Ces meurtres, qui portent à douze en trois ans le nombre d'officiers tués par la branche de l'E.T.A. militaire, provoquent la colère des militaires qui manifestent au cri de « l'armée au pouvoir » au cours des obsèques des deux officiers.

Le 23, après deux jours de réunion d'un Conseil ministériel extraordinaire, le gouvernement annonce des mesures destinées à combattre le terrorisme basque. La principale consiste à associer directement les forces armées à la lutte contre l'E.T.A., en leur confiant la surveillance des frontières maritimes et terrestres.

— Universalis

Événements précédents

  • 3-28 février 1981 Espagne. Tentative de coup d'État militaire et nouveau gouvernement

    Du 3 au 5, le roi Juan Carlos effectue son premier voyage officiel dans les trois provinces autonomes du Pays basque, alors que se prolonge la crise politique ouverte, le 29 janvier, par la démission du Premier ministre Adolfo Suárez, chef du gouvernement constitué par l'Union du centre démocratique...

  • 29 janvier 1981 Espagne. Démission du gouvernement Suárez

    Le 29, Adolfo Suárez annonce la démission du gouvernement qu'il dirige depuis le 8 juillet 1976.

    Le 30, le roi Juan Carlos commence ses consultations, tandis que l'Union du centre démocratique (U.C.D.), parti d'Adolfo Suárez, décide de désigner Leopoldo Calvo Sotelo comme candidat à la direction...