Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

17-29 juillet 2019

Canada. Nouvelle crise à Québec entre les Autochtones et la municipalité d’Oka

  • Article mis en ligne le

Le 17, le maire d’Oka (Québec), Pascal Quevillon, met en cause le projet de réconciliation établi par un propriétaire privé qui s’engage à restituer soixante hectares de terres ancestrales à la communauté autochtone des Mohawk. Dirigés par le grand chef Serge Otsi Simon, ceux-ci occupent l’établissement indien de Kanesatake qui est enclavé dans la commune d’Oka. Pascal Quevillon affirme que ce projet entraîne un risque de dépréciation de la valeur immobilière sur la commune. En 1990, une longue crise relative à des revendications territoriales, au cours de laquelle un policier avait été tué, avait déjà opposé les autorités d’Oka aux Mohawk. Serge Simon demande à Pascal Quevillon de s’excuser pour ses propos « racistes et haineux ».

Le 18, les gouvernements de Québec et d’Ottawa dénoncent la position du maire, le Premier ministre Justin Trudeau soulignant l’importance des processus de réconciliation avec les peuples autochtones.

Le 29, Serge Simon déplore dans une lettre ouverte la « négligence » du gouvernement fédéral dans le traitement de la question indienne, ainsi que la « méconnaissance générale à l’égard de [la] réalité, de [l’]histoire et [des] droits » des Autochtones.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents