13-23 novembre 2018Canada. Abandon du projet de création d'une université francophone en Ontario.

 

Le 13, le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford, en Ontario, annonce l’abandon, pour des raisons budgétaires, du projet de création d’une université de l’Ontario français, défendu par le précédent gouvernement de Kathleen Wynne. Il décide également la suppression du Commissariat aux services en français, dont les fonctions doivent être transférées à l’ombudsman. En juin déjà, le ministère des Affaires francophones avait été réduit au rang de simple office. Les francophones sont au nombre de 620 000 en Ontario, soit 4,7 p. 100 de la population.

Le 18, alors que la communauté francophone canadienne réagit vivement, le Premier ministre Justin Trudeau se déclare « profondément déçu » par la décision du gouvernement ontarien. Ce dossier relève toutefois du champ de compétence provincial.

Le 19, le Premier ministre québécois François Legault, en visite à Toronto, échoue à convaincre Doug Ford de reconsidérer sa position. Principale province francophone, le Québec abrite trois universités anglophones et a institué en novembre 2017 un secrétariat aux Relations avec les Québécois d’expression anglaise.

Le 23, le gouvernement de l’Ontario annonce que le commissaire aux services en français conservera son poste sous la responsabilité de l’ombudsman et que l’office des Affaires francophones retrouvera son statut de ministère. Un conseiller aux Affaires francophones doit également être nommé au sein du cabinet de Doug Ford.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-23 novembre 2018 - Canada. Abandon du projet de création d'une université francophone en Ontario. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-23-novembre-2018-abandon-du-projet-de-creation-d-une-universite-francophone-en-ontario/