Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

13-22 décembre 2022

France. Condamnation du président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le

Le 13, le tribunal correctionnel de Paris condamne le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte à deux ans de prison avec sursis, deux ans d’interdiction d’exercer toute fonction en lien avec le rugby et 75 000 euros d’amende pour « corruption passive », « trafic d’influence », « prise illégale d’intérêt », « abus de biens sociaux » et recel de ce dernier chef. Le tribunal met en lumière le « pacte de corruption » scellé à la faveur d’un contrat d’image entre la société de Bernard Laporte BL Communication et la holding Altrad Investment Authority du milliardaire Mohed Altrad, également propriétaire du club Montpellier Hérault Rugby. Celui-ci est condamné à dix-huit mois de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende.

Le 22, Bernard Laporte et la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra conviennent d’une « mise en retrait » du président de la FFR « assortie de toutes les garanties nécessaires à son effectivité » et de la désignation d’un président délégué à la tête de la fédération, qui devra être validée par les clubs. La Coupe du monde de rugby doit avoir lieu en France en 2023.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents