10 février 2013Monaco. Victoire de l'opposition aux élections législatives

 

À l’issue des élections législatives, Horizon Monaco (droite), dirigé par Laurent Nouvion, obtient 50,3 p. 100 des suffrages et 20 sièges sur 24. Avec 39 p. 100 des voix et 3 sièges, l'Union monégasque (droite), menée par le président sortant du Parlement Jean-François Robillon, perd 11 sièges. Renaissance, une liste formée exclusivement de croupiers de la Société des bains de mer, obtient 10,7 p. 100 des suffrages et a 1 député. Le taux de participation est de 74,6 p. 100. Le gouvernement est nommé par le prince – envers lequel sa responsabilité est engagée – et non par le Parlement.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  10 février 2013 - Monaco. Victoire de l'opposition aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-fevrier-2013-victoire-de-l-opposition-aux-elections-legislatives/