MANKILLER WILMA (1945-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Leader et activiste amérindienne, Wilma Mankiller fut la première femme à devenir chef d'une nation amérindienne aux États-Unis.

Née le 18 novembre 1945 à Tahlequah, en Oklahoma, Wilma Pearl Mankiller possède des origines cherokee, néerlandaises et irlandaises ; son nom de famille vient du prestige de grand guerrier qu'avait gagné l'un de ses ancêtres cherokee. Elle grandit à Mankiller Flats, la ferme que son grand-père avait reçu dans le cadre d'une dotation du gouvernement effectuée après le déplacement forcé de sa tribu. La ferme fait cependant faillite, et la famille part s'installer en Californie. Dans les années 1960, Wilma Mankiller étudie la sociologie et travaille comme intervenante sociale. En 1969, elle joue un rôle actif dans le mouvement pour les droits amérindiens. En 1977, elle retourne vivre en Oklahoma pour recouvrer Mankiller Flats et devient coordinatrice du plan de relance économique de la nation cherokee. Tandis qu'elle complète son cursus en sciences sociales et suit une formation en urbanisme à l'université d'Arkansas, elle lance divers projets destinés à favoriser le développement des communautés cherokee en Oklahoma.

En 1983, Wilma Mankiller est élue chef adjoint de la nation cherokee. Deux ans plus tard, elle succède au chef principal quand celui-ci devient directeur du Bureau des affaires indiennes. Elle est ainsi la première femme placée à la tête d'une grande nation amérindienne. En 1987, elle est élue chef de plein droit. Elle met alors en place une administration qui se concentre sur la réduction du chômage très élevé, la multiplication des possibilités d'accès à l'enseignement, l'amélioration des soins de santé proposés à la communauté et le développement économique du nord-est de l'Oklahoma. Convaincue de la nécessité de préserver certaines traditions cherokee, elle crée l'Institute for Cherokee Literacy. Réélue en 1991, Wilma Mankiller ne se représente pas en 1995. En 1993, elle fait son entrée dans le panthéon des femmes américaines (National Women's Hall of Fame) et publie son autobiographie, Mankiller : A Chief and Her People.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MANKILLER WILMA - (1945-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilma-mankiller/