TREVOR WILLIAM (1928-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écrivain irlandais William Trevor s'est fait connaître par ses nouvelles et ses romans où l'ironie se mêle au macabre. Influencé par le James Joyce de Gens de Dublin et par Charles Dickens, il campe admirablement ses personnages, pour la plupart excentriques et marginaux.

William Trevor Cox naît le 24 mai 1928 à Mitchelstown (comté de Cork). Après des études conduites au Trinity College de Dublin, il commence une carrière de professeur et de sculpteur. Il enseigne alors l'histoire et l'art dans différents établissements d'Irlande du Nord et d'Angleterre. En 1960, il s'installe à Londres, où il travaille comme rédacteur dans une agence de publicité. C'est à cette époque, de 1960 à 1965, qu'il commence à publier ses récits. Il décide par la suite d'aller vivre dans le Devon (Angleterre) afin de se consacrer pleinement à l'écriture.

Parmi les romans de William Trevor, citons The Old Boys (1964, Les Statues de sel), The Boarding-House (1965), Mrs. Eckdorf in O'Neill's Hotel (1969), Elizabeth Alone (1973), The Children of Dynmouth (1976), Other People's Worlds (1980), Fools of Fortune (1983, Coups du sort), The Silence in the Garden (1988, Le Silence du jardin), Death in Summer (1998, Mourir l'été), The Story of Lucy Gault (2002, Lucy) et Love and Summer (2009, Cet Été-là). On lui doit également de nombreux recueils de nouvelles, tels que Angels at the Ritz and Other Stories (1975, Les anges dînent au Ritz), The Hill Bachelors (2000) et Cheating at Canasta (2007). Dans ces histoires, généralement austères, les personnages se rendent souvent compte qu'ils ne peuvent plus trouver refuge dans les fantasmes et les illusions qui rendaient leur vie supportable.

L'adaptation télévisée du recueil de nouvelles The Ballroom of Romance (1972) remporte un prix en 1982. Parmi les autres ouvrages de William Trevor portés à l'écran figure le roman Felicia's Journey (1994, Le Voyage de Felicia), adapté au cinéma par Atom Egoyan en 1999.

William Trevor meurt le 20 novembre 2016 dans sa maison du Devon.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« TREVOR WILLIAM - (1928-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/william-trevor/