JACKSON WILLIAM HENRY (1843-1942)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Photographe américain, né le 4 avril 1843, à Keesville (État de New York), mort le 30 juin 1942, à New York.

Durant son enfance à Troy (État de New York), William Henry Jackson peint des paysages sur des toiles de fond et retouche des clichés pour un studio de photographie. Après avoir participé à la guerre de Sécession, il part s'installer dans l'Ouest en 1867 et ouvre un studio à Omaha, dans le Nebraska. Pendant cette période, il photographie des tribus amérindiennes et la voie de chemin de fer transcontinentale Union Pacific. De 1870 à 1878, il devient le photographe officiel de l'institut géographique américain, le United States Geological and Geographical Survey of the Territories. Les clichés des beautés naturelles du nord-ouest du Wyoming, pris durant un levé en 1871, sont si impressionnants qu'ils contribueront au vote du Congrès en faveur de l'établissement du parc national de Yellowstone l'année suivante. En 1872, Jackson photographie le massif du Grand Teton – aujourd'hui dans le parc national du même nom – et en 1874, les falaises troglodytiques du Colorado (dans l'actuel parc national de Mesa Verde). Lorsque le relevé est achevé en 1879, il ouvre un studio de photographie à Denver.

En 1893, Jackson expose ses travaux à l'Exposition universelle de Chicago, dont il est également le caméraman officiel. Peu après, il s'associe à une société de Detroit qui acquiert les droits du Photochrome, un procédé pour coloriser les photographies à partir de négatifs en noir et blanc. Il y travaille comme cameraman jusqu'en 1924, année où l'entreprise fait faillite. Bien qu'à la retraite à partir de 1932, Jackson continuera à recevoir occasionnellement des commandes du gouvernement jusqu'à sa mort. Ses photographies des paysages de l'Ouest américain contribueront à faire découvrir ces régions à ces contemporains.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  JACKSON WILLIAM HENRY (1843-1942)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 481 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le paysage, nouvelle expression de l'identité »  : […] le grand maître de la photographie californienne, Carleton E. Watkins, et leurs confrères William H. Jackson, John K. Hillers ou William Bell, véritables primitifs de la photographie américaine. Ces « documents » en grand format, à l'évidente ambition technique et artistique, sont aujourd'hui considérés comme le point d'orgue d'une tradition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_50316

Pour citer l’article

« JACKSON WILLIAM HENRY - (1843-1942) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-henry-jackson/