WAFFEN SS

Le corps numériquement le plus important de la SS fut la Waffen SS, c'est-à-dire la section purement militaire de l'Ordre noir, dont cinq cent mille Européens non allemands portèrent l'uniforme. L'origine de la Waffen SS remonte à la prise du pouvoir par Hitler en 1933. Poursuivant la reconstitution d'une véritable armée allemande, celui-ci crée, dès mars 1933, un bataillon d'infanterie affecté à sa garde, la SS Leibstandarte, placé sous les ordres du Bavarois Sepp Dietrich. Outre ce bataillon sont formées des unités en « disponibilité politique », les Politische Bereitschaften, affectées aux Länder sous l'autorité des responsables locaux du parti. Ce sont des troupes de volontaires, entraînés par des officiers de l'armée, mais soumis au contrôle des cadres de la SS générale. Ce caractère militaire et non politique retient l'attention de Heinrich Himmler, qui voit là un embryon d'armée politique dépendant de la SS. Il tente de convaincre le Führer de lui fournir les moyens de la mettre sur pied. Hitler l'autorise, en effet, à en augmenter les effectifs, mais sans revenir sur l'idée initiale d'une formation d'élite, avant tout militaire.

Le 14 mars 1935, Hitler remplace la Reichswehr par la Wehrmacht et rétablit le service militaire obligatoire. En même temps, il décide la création de la SS Verfügungstruppe (SSVT), noyau de la future division SS, qui regroupe la SS Leibstandarte et les Politische Bereitschaften. Cette décision provoque un malaise profond dans le haut commandement, qui ne peut admettre l'existence d'une unité combattante placée en dehors de la juridiction de l'armée... Il en résulte une lutte sournoise, permanente, entre Himmler et le haut commandement. Hitler, opportuniste, encore inquiet quant à la solidité de son pouvoir, ne tranche pas. Prudent, il tolère, cependant, l'accroissement progressif des effectifs, et les premières troupes qui pénétreront à Sarrebruck, lors de la remilitarisation de la Rhénanie en mars 1936, seront celles de la Leibstandarte SS Adolf Hitler.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  WAFFEN SS  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 227 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le poids du passé »  : […] (dans l'Eifel) où, parmi les centaines de tombes, se trouvent quelques soldats de la Waffen-S.S. Toute une polémique éclate au milieu des années 1980 entre les historiens allemands sur la singularité des crimes nazis et sur l'opportunité de les comparer à ceux commis en d'autres lieux et en d'autres temps (notamment les crimes de Staline). Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-federale-d-allemagne-jusqu-a-la-reunification/#i_43037

SS (Schutzstaffel)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 012 mots

En mars 1923, Göring crée une garde spéciale pour protéger le Führer : quelques fidèles de la première heure prêtent serment à Hitler et se nomment la Stabswache (corps de garde), puis la Stosstruppe Adolf Hitler. Ils portent un uniforme : casquette noire, brassière à bords noirs avec croix gammée, emblème à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ss/#i_43037

Pour citer l’article

André BRISSAUD, « WAFFEN SS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/waffen-ss/