VIRÉO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les viréos forment la famille des Viréonidés (ordre des Passeriformes) qui regroupe quarante-deux espèces d'oiseaux américains. Cette famille comprend également les sourciroux et les smaragdans, cinq espèces tropicales qui sont parfois isolées respectivement dans les familles des Cyclarhidés et des Viréolaniidés. Une quinzaine d'autres espèces, tropicales elles aussi, sont appelées viréons, terme qui désignait autrefois l'ensemble des viréos.

Les viréos sont les passereaux les plus primitifs d'Amérique. Leur bec, légèrement crochu, est solide et élancé, pourvu à sa base de quelques plumes semblables à des poils (vibrisses). Les viréos mesurent entre 10 et 18 centimètres de longueur et ont un plumage de couleur grisâtre ou vert olive, rehaussé de quelques touches blanches ou jaunes (il n'y a pas de dimorphisme sexuel). Ils fréquentent les bois et les fourrés, où ils peuvent glaner dans le feuillage les insectes dont ils se nourrissent. Leur chant est constitué d'une série de courtes phrases bruyantes qu'ils répètent sans discontinuer tant qu'il fait jour. Ils suspendent leur nid évasé à la fourche d'une branche. Les œufs sont blancs avec quelques mouchetures brun roux. L'espèce la mieux connue et la plus répandue est le viréo à œil rouge (Vireo olivaceus), qui se reproduit du sud du Canada à l'Argentine, mais aussi en Europe occidentale. Mesurant 15 centimètres de longueur, il a un sourcil blanc, souligné de deux bandes sombres qui contrastent avec sa calotte grise. De loin, on peut le confondre avec le viréo à œil blanc (V. griseus), que l'on ne rencontre toutefois qu'en Amérique.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« VIRÉO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vireo/