VERACRUZ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mexique : carte administrative

Mexique : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Port de Veracruz, Mexique

Port de Veracruz, Mexique
Crédits : M. Lachenal

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


carte : Mexique : carte administrative

Mexique : carte administrative

Carte administrative du Mexique. 

Afficher

Fondée en 1518 par Hernán Cortés, la ville de Veracruz a donné son nom à l'État mexicain actuellement appelé Veracruz de Ignacio de la Llave (72 815 km2, 7 110 000 hab. en 2005) qui couvre la plus grande partie de la façade tropicale humide du golfe du Mexique, au pied de la Meseta centrale mexicaine. Cette façade comporte des secteurs montagneux moyennement élevés (moins de 2 500 m), souvent calcaires, tandis que la portion centrale est renforcée par de grands volcans (pic d'Orizaba, 5 700 m). Au pied de cette sierra Madre orientale s'étendent jusqu'au golfe des collines sédimentaires (souvent pétrolifères) creusées par les plaines des fleuves côtiers.

Que ce soit sur les terres chaudes des plaines ou sur les terres tempérées de la montagne, cette façade reçoit de fortes pluies, y compris en hiver grâce aux nortes, si bien que, sauf en quelques secteurs abrités par des reliefs côtiers où la végétation xérophile apparaît, la forêt sempervirente domine cet ensemble naturel. Bien plus que dans d'autres terres chaudes mexicaines, un peuplement paysan indigène dense a survécu à la colonisation espagnole dans toute la portion centrale, plus nombreux dans les collines et sur les versants montagneux que dans la plaine occupée par l'élevage.

photographie : Port de Veracruz, Mexique

Port de Veracruz, Mexique

Le port de Veracruz, fondé par Hernán Cortés en 1519, est le plus important de la côte est du Mexique. Les grues du port industriel surplombent la forteresse de San Juan de Ulúa, construite par les Espagnols en 1565 sur une île au cœur du port. 

Afficher

À mesure que se sont développées de bonnes communications avec l'arrière-pays de la Meseta, une économie tropicale prospère s'est élaborée dans les différents secteurs de l'État. Au centre, le port de Veracruz, le plus important du pays sur l'Atlantique, a joui du monopole du commerce extérieur de la Nouvelle-Espagne, puis il a profité de la première liaison ferroviaire depuis Mexico. Avec 512 300 habitants (agglomération) en 2005, c'est un marché agricole, un foyer industriel dynamique (sucreries, manufactures de tabac, constructions mécaniques, sidérurgie) et une station de tourisme. Les villes d'industrie textile (Orizaba, 117 300 hab.) se sont développées au pied de la sierra, accueillant un prolétariat réputé pour sa combativité. Córdoba (187 600 hab.) a une activité plus variée. Les fonctions de capitale d'État et d'Université ont été dévolues à Jalapa, ville moins dynamique située en terre tempérée (413 100 hab.).

—  Claude BATAILLON

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VERACRUZ  » est également traité dans :

MEXIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Henri ENJALBERT, 
  • Roland LABARRE, 
  • Cécile LACHENAL, 
  • Jean A. MEYER, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Philippe SIERRA
  •  • 32 136 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le basculement du regard vers le sud »  : […] À l'opposé des Nords dynamiques, et du Centre en difficulté mais qui maintient sa domination, le sud du pays apparaît comme un vaste ensemble en marge du développement. L'idée selon laquelle « le Sud aussi existe », développée au début des années 2000 par les autorités mexicaines, s'appuie sur des indicateurs révélant que les populations y sont deux fois plus pauvres que la moyenne du pays, que l […] Lire la suite

Les derniers événements

9-15 avril 2017 Mexique. Arrestation de deux anciens gouverneurs.

Veracruz de 2010 à 2016, Javier Duarte (PRI), est arrêté à Panajachel, au Guatemala. Soupçonné de corruption, de détournements de fonds, d’enrichissement personnel, de blanchiment et de collusion avec le crime organisé, il avait fui le pays en octobre 2016. L’État de Veracruz était devenu sous sa direction l’un des plus dangereux du pays. César Duarte […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude BATAILLON, « VERACRUZ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/veracruz/