TERECHKOVA VALENTINA VLADIMIROVNA (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 16 juin 1963, à bord du vaisseau Vostok-6, la Soviétique Valentina Terechkova devient la première femme de l'espace.

Valentina Vladimirovna Terechkova naît le 6 mars 1937 à Maslennikovo, dans la région de Iaroslavl, en République socialiste fédérative soviétique de Russie, principale république de l'Union soviétique. Valentina Terechkova est issue d'une famille modeste : son père, conducteur de tracteur, a été tué au cours de la Seconde Guerre mondiale et sa mère est ouvrière du textile. À huit ans, en 1945, elle entre à l'école à Iaroslavl ; en 1953, elle commence à travailler dans une usine de pneumatiques tout en suivant par correspondance des cours de l'École technique des textiles ; en 1961, elle obtient un diplôme d'expert de ce domaine.

Dès son enfance, Valentina Terechkova s'intéresse au parachutisme ; elle effectue son premier saut le 21 mai 1959, au club d'aviation de Iaroslavl. À la même époque, elle crée le club de parachutisme des ouvriers du textile, dont elle prend la direction. En 1961, elle devient secrétaire du Komsomol local. En 1960-1961, le recrutement de cosmonautes s'engage et, le 3 avril 1962, elle fait partie des cinq femmes finalement sélectionnées sur les 400 candidates. Quelques semaines plus tard, elle adhère au Parti communiste de l'Union soviétique. Commence alors une période d'entraînement physique intensif, de contrôles médicaux et de cours relatifs aux fusées et à l'espace. Elle effectue notamment plus de 120 sauts en parachute et pilote des avions d'entraînement. En novembre 1962, le choix de la commission d'État se porte sur Terechkova. C'est aussi celui de Khrouchtchev, qui préfère une ouvrière du textile à une intellectuelle, propagande oblige !

À bord du vaisseau Vostok-6 baptisé Tchaïka (« Mouette ») et installé au sommet d'un lanceur Sémiorka, Valentina Terechkova décolle de Baïkonour le 16 juin 1963 à 12 h 29 min, heure de Moscou. Le vaisseau se place sur une orbite de 180,9 km x 231,1 km. Valentina Terechkova devient la première femme de l'histoire à aller dans l'espace. C'est une nouvelle victoire pour l'Union soviétique, qui, depuis 1957, mène la course devant les États-Unis. Pour la première fois également deux vaisseaux sont simultanément sur orbite : Vostok-5, avec à son bord Valeri Fedorovitch Bykovski, a été lancé deux jours auparavant. Les deux vaisseaux resteront distants de cinq kilomètres. Le vol de Valentina Terechkova va durer près de trois jours (70 heures et 50 minutes) mais se révéler difficile pour la première cosmonaute, qui souffre du mal de l'espace et est « à la limite de l'instabilité psychologique », selon les dires de Vassili Pavlovitch Michine, adjoint de Korolev, au point que ce dernier songe un instant à écourter le vol mais y renonce sur l'insistance de Terechkova. Cependant, il ne l'autorise pas à effectuer un retour manuel de son vaisseau. La capsule atterrit le 19 juin 1963, à 8 h 20 min, dans la région de Karaganda, au Kazakhstan. Déjà très misogyne, Korolev déclarera quelques jours plus tard, que « l'espace n'est pas un lieu pour les femmes ». Il faudra attendre le 19 août 1982 pour qu'une autre femme soviétique, Svetlana Evguenievna Savitskaïa, retourne dans l'espace, à bord de Soyouz T-7, devançant de moins d'un an la première astronaute américaine, Sally Kristen Ride, spécialiste de mission à bord de la navette spatiale Challenger (vol STS-7, 18-24 juin 1983).

À l'issue de son vol, Valentina devient héros de l'Union soviétique et reçoit de nombreuses décorations soviétiques et étrangères. Le 3 novembre 1963, elle épouse Andrian Grigorievitch Nikolaïev, le cosmonaute de Vostok-3, en présence de Khrouchtchev et des dignitaires du régime soviétique. Le 8 juin 1964, elle donne naissance à une fille, Elena Andrianovna. Mais, peu d'années après, Valentina et Andrian divorceront. De 1964 à 1969, Valentina Terechkova suit les cours de l'Académie militaire de l'air de Joukovski, près de Moscou ; en octobre 1969, elle sera radiée du corps des cosmonautes sans avoir effectué un autre vol dans l'espace. Instrument de propagande du communisme et de l'Union soviétique, elle sera notamment membre du Conseil mondial de la paix (1966), membre du Présidium du Soviet suprême (1974) et représentant soviétique à la conférence des Nations unies pour l'Année internationale de la femme à Mexico (1975). Valentina Terechkova a abandonné en 1997 toutes ses fonctions au sein des organismes spatiaux russes [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « TERECHKOVA VALENTINA VLADIMIROVNA (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/valentina-vladimirovna-terechkova/