MEYFARTH ULRIKE (1956- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète allemande spécialiste du saut en hauteur, Ulrike Meyfarth présente une trajectoire sportive atypique : en 1972, elle devint à Munich, à seize ans, la plus jeune championne olympique de l'histoire de l'athlétisme ; elle connut ensuite une éclipse de plus de dix ans, puis obtint, en 1984 à Los Angeles, une seconde médaille d'or aux Jeux.

Ulrike Meyfarth est née le 4 mai 1956, dans une famille modeste. L'enfant ne se montre guère attirée par le sport jusqu'à une étonnante soirée de 1968 : ce 20 octobre, la télévision retransmet le concours de saut en hauteur des jeux Olympiques de Mexico qui voit l'Américain Dick Fosbury révolutionner la discipline avec sa technique de franchissement dorsal. Pour la gamine de douze ans, ce spectacle ne relève pas seulement du sport, il s'associe à l'acrobatie, au cirque, au jeu : elle s'essaye donc au « Fosbury Flop », pour s'amuser à franchir des barres sur le dos et à se réceptionner dans un épais tapis en mousse souple. Elle progresse d'une manière étonnante : à quatorze ans, elle franchit 1,68 mètre ; un an plus tard, elle efface une barre située à 1,80 mètre. En 1972, peu avant les jeux Olympiques de Munich, cette grande adolescente à la silhouette de liane (1,84 m, 70 kg) bat le record d'Allemagne de la discipline (1,85 m), ce qui lui vaut de participer à la fête olympique. Le 4 septembre, la foule de l'Olympiastadion assiste à un concours de saut en hauteur féminin historique et curieux. Certaines concurrentes effectuent leurs sauts en employant la classique technique du rouleau ventral ; d'autres, dont cette gamine ouest-allemande, s'essayent au « Fosbury Flop ». Sept sauteuses franchissent 1,85 mètre, mais elles ne sont que trois à effacer 1,88 mètre : l'Autrichienne Ilona Gusenbauer, recordwoman du monde ; la Bulgare Yordanka Blagoeva, capable de grandes performances ; Ulrike Meyfarth, qui a donc battu son record personnel et est assurée d'une médaille. La barre est placée à 1,90 mètre : insouciante, Ulrike, écolière sans complexe, franchit cette hauteur à son deuxième [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MEYFARTH ULRIKE (1956- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulrike-meyfarth/