TROIS FERMIERS S'EN VONT AU BAL (R. Powers)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le roman américain, qu'en France on aime tant, c'est souvent la traque au cerf dans les grands bois, ou encore la dérive crépusculaire jusqu'aux bas-fonds des zones urbaines. Reste un pan, un peu moins connu, qui s'aventure sur un tout autre territoire : l'Ouest mental que, presque chaque jour, la science nous ouvre par ses explorations. On pourrait appeler cela le roman « cognitif » : ou comment je découvre le monde et son espace-temps ; comment je le perçois et, tant bien que mal, m'y repère. De ce mode romanesque – un peu déserté chez nous depuis Proust –, Richard Powers est passé maître. L'année 2004 aura vu paraître en traduction française son premier roman, Three Farmers on their Way to a Dance (Trois fermiers s'en vont au bal, trad. J.-Y. Pellegrin, Le Cherche-Midi).

Richard Powers, gentleman des plaines à la silhouette longiligne, est du Middle West, c'est-à-dire « de nulle part ». Mais il a passé ses années d'adolescence à Bangkok, et appris le thaï. Il se passionne alors pour les sciences, et pour la musique (Bach, déjà). Il revient aux États-Unis en 1976 pour des études de physique, avant de bifurquer vers les lettres, puis de gagner sa vie dans l'informatique.

En 1984, il a vingt-sept ans, et voyage de Chicago à Boston. Entre deux trains, il fait halte à Detroit, où il visite le musée Ford, à la gloire de la mécanique et de l'automation. Là, il tombe sur une photo qui lui dit quelque chose. Elle possède un air de déjà-vu, ou peut-être n'est-ce qu'une impression, une « aberration neuronale ». Trois fermiers s'en vont au bal sera une spéculation en spirale sur cette photo. Elle a été prise, indique la légende, par le photographe allemand August Sander, le 1er mai de l'an 1914. Les trois fermiers sont jeunes, de seize à dix-neuf ans. Endimanchés, avec canne et chapeau. Anonymes, mais Richard Powers va leur inventer des prénoms, une personnalité, une histoire. Par-delà le talus, il imagine la morne pl [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur de littérature américaine à l'université de Paris-IV-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉTILLON, « TROIS FERMIERS S'EN VONT AU BAL (R. Powers) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-fermiers-s-en-vont-au-bal/