TISSERIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les tisserins sont des oiseaux africains et asiatiques bien connus pour leurs nids qui forment, chez certaines espèces africaines, de véritables boules tressées et suspendues aux branches de l'arbre sur lequel ils nichent. Par abus, le terme de tisserin désigne parfois aussi de nombreuses espèces proches se servant des mêmes techniques pour édifier leur nid en utilisant des graminées et d'autres fibres végétales. De nombreuses espèces de tisserins sont très sociables et vivent en bandes.

Il existe cinquante-sept espèces de tisserins, regroupées autour du genre Ploceus, et qui appartiennent à la famille des Plocéidés (ordre des Passeriformes). Tous sont de petits oiseaux insectivores qui se regroupent en importantes colonies pour nicher. La plupart habitent dans les régions chaudes et sèches de type savane. Chez le tisserin intermédiaire (Ploceus intermedius), une espèce populaire en volière, le mâle a des bandes jaune vif sur le corps. Il est polygame et construit des nids en forme de bouteille retournée : l'entrée, qui se situe sur le dessous, est parfois prolongée d'une sorte de tube. Il attire les femelles en se suspendant la tête à l'envers sous le nid, tout en chantant et en battant des ailes. Le tisserin gendarme (P. cucullatus) est un oiseau familier en Afrique, où on peut le rencontrer près des villages. Le tisserin baya (P. philippinus), quant à lui, est abondant du Pakistan à l'île de Sumatra.

Le nid communautaire géant du républicain social (Philetairus socius) du sud de l'Afrique de l'Ouest atteint souvent 3 mètres de hauteur. Il est en général installé contre le tronc d'un grand acacia et peut contenir plus d'une centaine de loges individuelles dont toutes les entrées se trouvent à la base du nid. Le malimbe de Cassin (Malimbus cassini) est un tisserin forestier de la jungle équatoriale d'Afrique centrale. Il construit un nid suspendu constitué de lanières de feuilles de palme qui possède une vaste entrée pouvant se prolonger vers le bas sur plus de 60 centimètres. Le travailleur à bec rouge (Quelea quelea) des sa [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  TISSERIN  » est également traité dans :

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 145 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cas des oiseaux »  : […] Comme nous l'avons dit, les oiseaux présentent les cas de construction les plus singuliers du règne animal, avec les insectes : nous en citerons deux exemples, sans doute les plus extraordinaires de tous, mais qui, malheureusement, n'ont été soumis ni l'un ni l'autre à l'analyse expérimentale. La fauvette couturière de Ceylan ( Orthotomus sutorius ) sait réellement coudre : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-animales/#i_41243

Pour citer l’article

« TISSERIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tisserin/