DIAGANA STÉPHANE (1969- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spécialiste du 400 mètres haies, l'athlète français Stéphane Diagana, né le 23 juillet 1969 à Saint-Affrique (Aveyron), se révèle en 1992 à Barcelone, en se classant quatrième de l'épreuve olympique remportée par l'Américain Kevin Young. Médaillé de bronze lors des Championnats d'Europe en 1994, derrière l'Ukrainien Oleg Tverdokhleb et le Suédois Sven Nylander, Stéphane Diagana améliore le 5 juillet 1995, en 47,37 s, le record d'Europe de l'Allemand Harald Schmid. Blessé, il doit renoncer à participer aux jeux Olympiques d'Atlanta en 1996, et assiste, impuissant, au succès de l'Américain Derek Adkins. Le 4 août 1997 à Athènes, Stéphane Diagana devient champion du monde (47,70 s), pour le plus grand bonheur de son entraîneur Fernand Urtebise, alors que le favori, l'Américain Bryan Bronson, n'est que troisième. En 1999, malgré un début de saison contrarié par les blessures, Stéphane Diagana parvient, le 27 août à Séville, à obtenir la médaille d'argent (48,12 s) des Championnats du monde, derrière l'Italien Fabrizio Mori (47,72 s).

Stéphane Diagana

photographie : Stéphane Diagana

photographie

Le 4 août 1997 à Athènes, l'athlète français Stéphane Diagana devient champion du monde du 400 mètres haies en 47,70 secondes. 

Crédits : Mike Powell/ Allsport/Getty Images

Afficher

En 2000, blessé, Stéphane Diagana ne peut participer aux jeux Olympiques de Sydney. En 2002, il devient champion d'Europe du 400 mètres haies (47,58 s). En 2003, sa préparation est de nouveau contrariée par des blessures. Il peut néanmoins participer aux Championnats du monde à Paris - Saint-Denis. S'il échoue en demi-finale du 400 mètres haies, il obtient la médaille d'argent du relais 4 fois 400 mètres, avec ses coéquipiers Leslie Djhone, Naman Keita et Marc Raquil (2 min 58,96 s), faisant vibrer le Stade de France. En 2004, cette médaille d'argent deviendra une médaille d'or à la suite de la disqualification du relais américain, dont l'un des membres a été convaincu de dopage. En 2004, de nouveau blessé, Stéphane Diagana est contraint de renoncer aux jeux Olympiques d’Athènes et prend sa retraite sportive.

Stéphane Diagana devient alors consultant pour France Télévisions. Le 28 janvier 2007, il est élu président de la Ligue nationale d'athlétisme nouvellement créée. Les principaux objectifs de cette association sont de permettre aux athlètes français de se consacrer entièrement à leur sport en leur donnant un statut social et de les assister dans leur reconversion professionnelle à l'issue de leur carrière. Par ailleurs, Stéphane Diagana est membre du comité des sportifs de l'Agence mondiale antidopage.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « DIAGANA STÉPHANE (1969- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-diagana/