SOTCHI (JEUX OLYMPIQUES DE) [2014]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 4 juillet 2007, le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Guatemala pour sa cent dix-neuvième session, confie l’organisation des XXIIes jeux Olympiques d’hiver à la ville de Sotchi, en Russie. Celle-ci est élue au second tour de scrutin, avec cinquante et une voix, contre quarante-sept à Pyeongchang (Corée du Sud), qui était pourtant en tête au premier tour, lequel avait vu l’élimination de Salzbourg (Autriche). Le choix de Sotchi peut paraître surprenant : organiser des Jeux d’hiver dans une ville balnéaire située au bord de la mer Noire, en zone subtropicale, semble risqué, au moins du point de vue de la météorologie (les organisateurs stockeront 450 000 mètres cubes de neige pour pallier un éventuel manque durant les Jeux). Mais Vladimir Poutine, alors président de la fédération de Russie et qui sait qu’il le sera de nouveau quand auront lieu les Jeux, a mis toute sa force de persuasion pour obtenir gain de cause. Pour Vladimir Poutine, il est en effet question de prestige, et la visibilité olympique doit servir sa propagande. En outre, c’est l’occasion de réhabiliter Sotchi, jadis lieu de villégiature prisé de Staline, en la reliant aux montagnes du Caucase.

Pour ce faire, la Russie va dépenser sans compter. Le budget initial, déjà très important pour des Jeux d’hiver (8,8 milliards d’euros), explose : les investissements atteignent 37 milliards d’euros. À titre de comparaison, les Jeux d’hiver de Vancouver, en 2010, avaient coûté 1,2 milliard d’euros. Les Jeux de Sotchi sont donc les plus chers de l’histoire, dépassant même dans la démesure les Jeux d’été de Pékin en 2008 (26 milliards d’euros). Ces sommes affolent jusqu’à la Cour des comptes russe, qui dénonce le surcoût.

Il faut dire que tout était à bâtir pour ces Jeux, et que Vladimir Poutine voulait faire de Sotchi un « Miami russe » et transformer le Caucase du Nord, autour de la petite ville de Krasnaïa Poliana, en zone touristique d’hiver haut de gamme. Un aéroport, deux gares ferroviaires, 200 kilomètres de voie [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SOTCHI (JEUX OLYMPIQUES DE) [2014] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sotchi-jeux-olympiques-de-2014-contexte-organisation-bilan/