ATTIRAMPAKKAM SITE ARCHÉOLOGIQUE D', Inde

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le site paléolithique d'Attirampakkam a été découvert en 1863 par le géologue britannique R. B. Foote sur la rive du fleuve Kortallayar, près de Chennai, Inde du Sud-Est. Il témoigne de la pénétration la plus méridionale de l'industrie acheuléenne en Asie du Sud. Les fouilles, réalisées depuis 1999 sous la direction de Shanti Pappu et de Kumar Akhilesh (Sharma Centre for Heritage Education, Tamil Nadu, Inde), ont permis de découvrir dans les différentes strates d'alluvions apportés par le fleuve des milliers d'outils taillés, de type hachereaux et bifaces, en quartzite (roche extrêmement résistante composée de cristaux de quartz soudés).

Outils acheuléens, Inde

Outils acheuléens, Inde

photographie

Les datations ont été réalisées sur les outils acheuléens eux-mêmes, ainsi que sur les sédiments extraits du site d'Attirampakkam (Inde) : bifaces (A, F, G et H)  ; hachereau (B)  ; grands hachereaux (C et D)  ; éclat à arêtes aménagées en hachereau (E)  ; éclats retouchés (I et... 

Crédits : S. Pappu/ Science, 2012

Afficher

L'âge de ce site préhistorique était jusqu'à présent évalué à quelques centaines de milliers d'années, alors qu'en Afrique des outils acheuléens datent d'au moins 1,5 Ma.

Des échantillons d'outils et de sédiments prélevés en collaboration avec Maurice Taieb (Centre européen de recherche et d'enseignement des géosciences de l'environnement, C.E.R.E.G.E.) et Yanni Gunnell (université Lumière, Lyon) ont été soumis à deux méthodes complémentaires de datation pratiquées au C.E.R.E.G.E. (université Aix-Marseille et C.N.R.S.). Il s'agit de la spectrométrie de masse par accélérateur pour mesurer d'infimes quantités de nucléides cosmogéniques et de la magnétométrie pour dater de faibles aimantations résiduelles acquises par les sédiments lors de leur dépôt.

Les mesures des isotopes cosmogéniques radioactifs effectuées par Régis Braucher sur l'accélérateur A.S.T.E.R. ont permis d'estimer l'âge de l'enfouissement. Cette datation s'est trouvée confirmée par les mesures paléomagnétiques effectuées par l'équipe de géophysique du C.E.R.E.G.E., François Demory et Nicolas Thouveny, sur les sédiments contenant les artéfacts. Elles témoignent d'un dépôt en champ magnétique inverse, ce qui indique que les sédiments se sont déposés avant la dernière inversion du champ magnétique terrestre, c'est-à-dire avant 780 000 ans. La combinaison de ces résultats permet de dater l'enfouissement des outils entre 1,07 et 1,77 Ma. Le site d'Attirampakkam témoigne de la présence d'hommes fabricants d'outils acheuléens en Inde du Sud antérieurement à un million d'années, se rapprochant ainsi du seuil de l'hominisation associé aux premières cultures techniques africaines.

—  Nicolas THOUVENY

Écrit par :

  • : professeur des Universités, directeur du Centre européen de recherche et d'enseignement des géosciences de l'environnement

Classification

Pour citer l’article

Nicolas THOUVENY, « ATTIRAMPAKKAM SITE ARCHÉOLOGIQUE D', Inde », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-d-attirampakkam-inde/