CRAY SEYMOUR R. (1925-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Père des supercalculateurs Seymour Cray naît le 28 septembre 1925 à Chippewa Falls, une petite ville du Wisconsin. Il se passionne très tôt pour la science et la technologie. Durant la Seconde Guerre mondiale, il s'illustre aux Philippines en découvrant les codes de transmission radio des Japonais. De retour aux États-Unis, il étudie à l'université du Minnesota à Minneapolis, où il obtient un diplôme d'ingénieur électricien et un master en mathématiques. En 1951, âgé de vingt-six ans, il décide de se consacrer aux ordinateurs.

Il intègre d'abord l'E.R.A. (Engineering Research Association), l'entreprise créée par William Norris. Mais, lorsqu'en 1957 celle-ci se retrouve, après une série de fusions, sous le contrôle de la multinationale Sperry, Norris se retire et crée Control Data Corporation (C.D.C.) à Minneapolis. Il recrute aussitôt Seymour Cray, qui, à l'instar de son patron, éprouve de l'aversion pour les grosses structures et pour la bureaucratie. Norris saura ménager les talents et la susceptibilité du jeune prodige en lui accordant une très large autonomie. Celui-ci demandera et obtiendra un laboratoire dans sa ville natale, à 150 kilomètres du siège de la compagnie. Son objectif : construire l'ordinateur le plus puissant du monde.

En 1960, son équipe fabrique le C.D.C. 1604, une machine révolutionnaire, qui abandonne la technique des tubes à vide pour les remplacer par des transistors. Vendu aux militaires et aux laboratoires de recherche, l'ordinateur concurrence la gamme d'I.B.M. Trois ans plus tard, Seymour Cray gagne son pari en sortant le C.D.C. 6600, un « broyeur » de chiffres, capable de traiter trois millions d'opérations par seconde. Big Blue est dépassé. Thomas Watson, le président d'I.B.M., passera alors un savon mémorable à ses troupes, devancées par une équipe de seulement trente-quatre personnes. Seymour Cray présentera ensuite le C.D.C. 7600, un monstre cinq fois plus puissant que son prédécesseur. Mais, lorsqu'en 1972 Norris retarde son projet, l'ingénieur met fin à sa collaboration et crée sa propr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Nicolas STIEL, « CRAY SEYMOUR R. - (1925-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seymour-r-cray/