JOPLIN SCOTT (1867 ou 1868-1917)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur et pianiste noir américain, surnommé le « Roi du ragtime » au tournant du xxe siècle.

Né en 1867 ou 1868, dans le comté de Bowie, au Texas, Joplin apprend à jouer du piano avec des professeurs près de la maison où il passe son enfance ; à partir du milieu des années 1880, il voyage dans le Midwest et se produit à l'Exposition colombienne de Chicago en 1893. En 1895, il se rend à Sedalia, dans le Missouri, et étudie la musique au George R. Smith College, école réservée aux Noirs, dans l'espoir de faire une carrière de pianiste concertiste et de compositeur de musique classique. Les premières mélodies qu'il publie lui apportent la célébrité et, en 1900, il s'installe à Saint Louis pour travailler plus étroitement avec l'éditeur de musique John Stark.

Sa première partition d'envergure, une suite de ballet qui fait appel aux procédés rythmiques du ragtime, avec ses propres instructions chorégraphiques, date de 1902. Il écrit son premier opéra, A Guest of Honor (1903), mais la musique en a été perdue. Joplin s'installe à New York en 1907 et écrit un livre pédagogique, The School Of Ragtime, où il donne un aperçu de ses schémas de basse complexes, de ses syncopes sporadiques, de ses stop-time breaks (interruption du tempo régulier pour laisser place à l'improvisation en ne marquant que le premier temps) et de ses idées harmoniques, qui seront largement imitées. Le contrat de Joplin avec Stark se termine en 1909 et, bien qu'il ait enregistré des rouleaux mécaniques à la fin de sa vie, l'essentiel de son œuvre est alors concentrée dans Treemonisha, un opéra conventionnel en trois actes qui synthétisait ses idées musicales. Il est également l'auteur du livret, qui traite d'un leader noir mythique, et en a réalisé la chorégraphie. Treemonisha n'a fait l'objet que d'une seule représentation semi-publique du vivant de Joplin ; obsédé par ce manque de succès, Joplin s'effondre nerveusement en 1911 et entre dans un établissement spécialisé en 1916.

La réputation de compositeur de Joplin repose sur ses rags classiques pour piano, notamment Maple Leaf Rag et The Entertainer, publiés de 1899 à 1909, et sur son opéra Treemonisha, publié à compte d'auteur en 1911. Treemonisha a reçu un accueil favorable lorsqu'il a été représenté à Atlanta, en Georgie, par une troupe de Broadway, en 1972. En outre, Joplin et le ragtime ont suscité un regain d'intérêt dans les années 1970 lorsque sa musique a été utilisée dans la musique du film The Sting (L'Arnaque) qui a remporté un Academy Award.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« JOPLIN SCOTT (1867 ou 1868-1917) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/scott-joplin/