VIGANO SALVATORE (1769-1821)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Naples, neveu de Boccherini, le danseur et chorégraphe Salvatore Vigano parcourt l'Europe après avoir débuté à Rome. Il monte à Vienne et présente, notamment, Les Créatures de Prométhée (Die Geschöpfe des Prometheus) le 26 mars 1801, sur une musique de Beethoven ; celui-ci semble n'avoir été qu'à demi satisfait de leur collaboration : « J'ai fait un ballet, écrira-t-il, mais le maître de ballet n'a pas fait son métier au mieux. » Vigano crée encore à Vienne un Coriolan en 1804 (Beethoven n'écrira son Ouverture de Coriolan qu'en 1807), puis, à Venise, Gli Strelizzi (1809). Maître de ballet à la Scala de Milan en 1813, il y présente Mirra (1817) et Les Vestales (1818). Célébré par Stendhal, il applique les principes de Noverre et, rompant avec les adaptations d'œuvres écrites pour être jouées et parlées, il met en musique une « choréodramaturgie » où tout est exprimé par le geste et la mimique. Ses ballets sont étroitement liés à la musique ; il traite individuellement chaque personnage qu'il incorpore dans le mouvement d'ensemble d'une polyphonie chorégraphique. Vigano meurt à Milan en 1821.

—  Jane PATRIE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jane PATRIE, « VIGANO SALVATORE - (1769-1821) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-vigano/