MANN SALLY (1951- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteure d’une œuvre nourrie par son entourage comme par certaines pages de l’histoire des États-Unis, la photographe américaine Sally Mann occupe une place singulière dans le paysage de l’art contemporain, reconnue par la critique et suscitant parfois la controverse.

Sally Munger est née le 1er mai 1951 à Lexington, en Virginie. Elle grandit dans le petit bourg voisin de Boxerwood entre un père médecin originaire du Texas, amateur d’art, et une mère issue d’une vieille famille de la Nouvelle-Angleterre, passionnée de littérature. Plus proches de leurs occupations que de l’éducation des enfants, Paul et Elizabeth Munger confient Sally et ses deux frères, Robert et Christopher, aux soins de Virginia Carter, une domestique afro-américaine qui trouve sa place dans une famille acquise au mouvement des droits civiques et que les enfants appellent affectueusement « Gee-Gee ». À quinze ans, Sally Murger poursuit ses études secondaires à la Putney School, dans le Vermont, où elle commence à écrire des poèmes et à réfléchir à l’histoire des États de son Sud natal. Entre autres activités proposées par un établissement ouvert aux méthodes d’éducation modernes, l’adolescente choisit la photographie et apprend à développer les clichés pris avec l’appareil Leica III 35 mm offert par son père.

À l’automne 1969, Sally Murger intègre le Bennington College, dans le Vermont. Elle rencontre à la fin de l’année Larry Mann, étudiant en philosophie à la Washington and Lee University de Lexington, dite « W&L » ; elle l’épousera au mois de juin 1970.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « MANN SALLY (1951- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sally-mann/