RICCI RUGGIERO (1918-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le violoniste américain Ruggiero Ricci passa maître dans l'art d'interpréter l'œuvre de Niccolò Paganini, en particulier les fameux Vingt-Quatre Caprices pour violon seul.

Ruggiero Ricci naît le 24 juillet 1918 à San Francisco dans une famille de musiciens. Il suit dès son enfance les cours de Louis Persinger. Il donne son premier concert à San Francisco à l'âge de dix ans. Il étudie ensuite avec Michel Piastro et Georg Kulenkampff, puis fait une tournée en Europe en 1932. Élève de Paul Stassevitch de 1933 à 1937, il devient un virtuose accompli maîtrisant les morceaux de bravoure du répertoire du xixe siècle. Il se produit régulièrement en Europe et en Amérique, avec son Guarneri del Gesù de 1734. Il a créé le Concerto pour violon d'Alberto Ginastera (avec l'Orchestre philharmonique de New York sous la direction de Leonard Bernstein, 1963) et le Concerto pour violon de Gottfried von Einem (avec l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Seiji Ozawa, 1970), et fait découvrir le Concerto no 4 de Paganini au public américain (1971). Il enseigne à l'université d'Indiana de 1970 à 1973, à la Juilliard School de New York de 1975 à 1980, à l'université du Michigan à Ann Arbor, de 1982 à 1988. Après de nombreuses tournées internationales, il se retire de la scène musicale en 2003, et se consacre alors à des master classes. Il meurt le 5 août 2012 à Palm Springs (Californie).

Ruggiero Ricci

Ruggiero Ricci

photographie

Le violoniste américain Ruggiero Ricci, ici en jeune prodige, est devenu un interprète sans pareil de l'œuvre de Niccolò Paganini.   

Crédits : Corbis

Afficher

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« RICCI RUGGIERO - (1918-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruggiero-ricci/