EMERSON ROY (1936- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tennisman australien né le 3 novembre 1936 à Blackbutt. Roy Emerson collectionne un nombre impressionnant de succès dans les quatre tournois du Grand Chelem. Avec douze victoires en simple, il sera longtemps le recordman en la matière, n'étant dépassé que par Pete Sampras en 2000. Il est ainsi vainqueur des Internationaux d'Australie en 1961 (en dominant en finale son compatriote Rod Laver), puis de 1963 à 1967, il s'impose à Roland-Garros en 1963 (contre le Français Pierre Darmon) et en 1967 (face à l'Australien Tony Roche), à Wimbledon en 1964 et en 1965, les deux fois contre son compatriote Fred Stolle. Roy Emerson remporte également les Internationaux des États-Unis en 1961 (face à Rod Laver) et en 1964 (contre Fred Stolle). Si Roy Emerson s'est bâti un remarquable palmarès, il convient néanmoins de rappeler que de nombreuses vedettes de l'époque (Rod Laver, Ken Rosewall ou John Newcombe) n'ont pas pu participer aux tournois du Grand Chelem pendant plusieurs années, car ces joueurs étaient passés professionnels. Ils ne pourront disputer à nouveau ces compétitions qu'à partir de 1969, avec l'avènement de l'ère open.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « EMERSON ROY (1936- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roy-emerson/