RONALDINHO RONALDO ASSIS DE MOREIRA dit (1980- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Footballeur brésilien né le 21 mars 1980 à Porto Alegre. Ronaldo Assis passe ses jeunes années à Vila Nova, un quartier populaire de Porto Alegre, situé à la limite des favelas. Son père, qui est un footballeur amateur de bon niveau, remarque le talent du gamin, et lui inculque le goût du geste efficace. Son frère aîné, Roberto Assis, lui aussi footballeur, est un espoir du meilleur club de la ville, le Gremio Porto Alegre. Le jeune garçon grandit donc dans l'univers du football. Il intègre l'école de football du Gremio en 1986. Il a la douleur de perdre son père, qu'il considère comme son premier mentor, en 1988. Quant à Roberto Assis, victime d'une blessure en 1990, il ne fera pas la brillante carrière qui lui semblait promise. Par la suite, son jeune frère l'engagera comme agent.

En février 1997, Ronaldo Assis signe avec le Gremio son premier contrat professionnel. En septembre de la même année, il remporte le Championnat du monde des moins de dix-sept ans avec la sélection brésilienne. Les plus grands clubs européens tentent de s'attacher les services de celui qui sera bientôt connu sous le nom de Ronaldinho Gaucho. Mais Jose Albert Guerreiro, le riche président du Gremio, refuse de transférer son « diamant », qui est sous contrat jusqu'en février 2001.

Ronaldo Assis fait ses débuts en sélection nationale le 26 juin 1999. C'est à ce moment que le magazine brésilien Placar lance un vote pour lui trouver un nom, car il ne saurait y avoir deux Ronaldo – premier est Luiz Nazario de Lima, Ballon d'or 1997 – au sein de la Seleçao : Ronaldo Assis devient Ronaldinho Gaucho (en référence à sa région natale, où domine l'élevage bovin, et où nombreux sont donc les gauchos, ces cavaliers gardiens de bétail). Mais ses débuts en sélection sont difficiles, le coach de l'équipe, Vanderlei Luxemburgo, ne lui accordant pas pleinement sa confiance. Ronaldinho Gaucho dispute néanmoins la Coupe des confédérations au Mexique en juillet-août 1999. Il brille et est alors décidé à quitter le Gremio pour gagner l'Europe. En vertu de son contrat, il devra attendre 2001. Sur les conseils de Rai, il s'engage avec le Paris-Saint-Germain, qui annonce prématurément que le joueur brésilien portera ses couleurs pour la saison 2001-2002. S'ensuit un imbroglio juridique, finalement tranché par la F.I.F.A., qui fixe l'indemnité de transfert à 6,4 millions d'euros (le P.S.G. versera en fait 4,79 millions d'euros au Gremio). Mais, s'il conquiert rapidement le cœur du public du Parc des Princes par quelques prouesses, Ronaldinho se trouve en conflit larvé avec l'entraîneur de l'équipe, Luis Fernandez, qui lui reproche de ne pas appliquer sur le terrain les directives qu'il lui donne et de mener une vie nocturne peu compatible avec le sport de haut niveau.

Dans le même temps, Luiz Felipe Scolari, qui a remplacé Vanderlei Luxemburgo à la tête de la sélection brésilienne, lui accorde une pleine confiance, faisant de lui un titulaire pour la Coupe du monde 2002, où il formera avec Ronaldo et Rivaldo un trio d'attaque sans équivalent. Si Ronaldo est la star de cette compétition, Ronaldinho permet au Brésil de remporter, face à l'Angleterre en quart de finale, son match le plus difficile : il inscrit, à la cinquantième minute, le but de la victoire (2-1), en trompant le gardien anglais David Seaman sur un coup franc excentré.

Après la Coupe du monde qu'il a remportée, ses performances en club restent loin de ce qu'il a montré au Japon et en Corée du Sud. Ses relations avec Luis Fernandez se dégradent, Ronaldinho retourne souvent au Brésil, rentre en France en retard après la trêve hivernale en 2002-2003, et se voit sanctionné par le président du P.S.G., Laurent Perpère. Le divorce entre la star brésilienne et le club parisien semble consommé. Quand Francis Graille succède à Laurent Perpère à la tête du P.S.G., en avril 2003, il sait qu'il ne pourra conserver Ronaldinho dans son effectif.

En juillet 2003, Ronaldinho rejoint le F.C. Barcelone, le montant du transfert s'élevant à 30 millions d'euros. En Catalogne, il va donner sa pleine mesure. En 2005, le Barça obtient un titre de champion d'Espagne attendu depuis 1999. Ronaldinho est l'artisan majeur de ce renouveau. En juin 2005, il participe en Allemagne à la Coupe des confédérations. En l'absence de nombreux joueurs majeurs de la Seleçao – Cafu, Roberto Carlos, Ronaldo –, Ronaldinho est le capitaine d'une équipe au sein de laquelle brillent plusieurs étoiles montan [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « RONALDINHO RONALDO ASSIS DE MOREIRA dit (1980- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ronaldinho/