FERNANDEZ LUIS (1959- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'Espagnols émigrés en France, Luis Fernandez, né le 2 octobre 1959 à Tarifa (Andalousie), grandit aux Minguettes, dans la banlieue de Lyon. L'essentiel de sa carrière se déroule au Paris-Saint-Germain, club avec lequel il remporte la Coupe de France en 1982 et 1983, puis le Championnat de France en 1986. Champion d'Europe des nations en 1984 avec l'équipe de France, il inscrit le tir au but qui donne la victoire aux Tricolores lors du quart de finale de la Coupe du monde 1986 contre le Brésil. Alors à l'apogée de sa forme, il signe, avec Jean-Luc Lagardère, au Matra-Racing, pour un salaire jugé par certains exorbitant. L'expérience est un échec. Luis Fernandez termine sa carrière internationale en 1991, comptant 53 sélections.

Devenu entraîneur, d'abord à Cannes, il conduit le Paris-Saint-Germain à la victoire en Coupe des coupes en 1996.

Après avoir été entraîneur en Espagne, à l'Athletic Bilbao, Luis Fernandez devient manager général du Paris-Saint-Germain en 2000, pesant notamment de tout son poids pour que le club de la capitale s'attache les services, en 2001, du jeune prodige brésilien Ronaldinho. Mais les résultats ne sont pas au rendez-vous et, en 2003, il est remercié par le club parisien. Il exerce ensuite ses talents d’entraîneur en Espagne notamment (Espanyol Barcelone, 2003-2004, Betis Séville, 2006-2007), puis, en 2010, il est nommé sélectionneur de l’équipe d’Israël, poste qu’il conserve jusqu’à la fin de 2011. Il est aussi consultant pour la radio et la télévision. Son franc-parler et son charisme font de Luis Fernandez l’un des personnages les plus recherchés quand il s’agit de « parler football » dans les médias.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Les derniers événements

République dominicaine. Élection de Luis Abinader à la présidence. 5 juillet 2020

Luis Abinader, candidat du Parti révolutionnaire moderne (PRM, gauche), remporte l’élection présidentielle dès le premier tour, avec 52,5 p. 100 des suffrages. Il bat le candidat du Parti de la libération dominicaine (PLD, libéral) au pouvoir, Gonzalo Castillo, qui obtient 37,5 p. 100 des voix […] Lire la suite

Mexique. Élection du candidat du P.R.I., Ernesto Zedillo, à la présidence. 21 août 1994

L'économiste Ernesto Zedillo, candidat du Parti révolutionnaire institutionnel (P.R.I.) au pouvoir depuis 1929, remporte l'élection présidentielle avec 48,77 p. 100 des suffrages. Il remplaçait Luis Donaldo Colosio, dauphin désigné du président Carlos Salinas de Gortari, qui avait été assassiné […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « FERNANDEZ LUIS (1959- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-fernandez/