COOK ROBIN (1931-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Robert William Arthur Cook est né à Londres le 12 juin 1931. Fils aîné d'un magnat du textile et d'une mère américaine d'ascendance polonaise, il passe son enfance dans la maison familiale londonienne, à quelques pas de Baker Street puis, lorsque la guerre éclate, dans le Kent, à Roydon Hall, près de Maidstone. Il entre le 6 mai 1944 à Eton, qu'il quitte de son plein gré trois ans plus tard. Puis il effectue son service militaire, dont il sort avec le grade de sous-officier. Dans les années 1950, il décide de “voir le monde”. À Paris, il séjourne au Beat Hotel de la rue Gît-le-Cœur, aux côtés de Burroughs et de Ginsberg. À New York, il emménage dans l'East Side, et, selon son biographe John Williams, “fréquente les filles de Harlem et les héritières de la Nouvelle-Angleterre”. Il épouse une de ces héritières, dont il a un fils. Le mariage dure un an. Il se fixe alors en Espagne, à Salamanque, où ses prises de position antifranquistes lui valent des ennuis.

De retour en Angleterre en 1960, Robin Cook accepte d'être l'homme de paille de la mafia locale, dirigée par les frères Krays, dans des entreprises concernant les travaux publics et le bâtiment. Son nom apparaît alors en première page, à propos du vol d'un Rubens.

Dans son premier roman, The Crust on Its Uppers (Crème anglaise, 1962), il règle ses comptes avec la bourgeoisie anglaise, qu'il juge hypocrite, étroitement conservatrice, antisémite, irresponsable et tentée par le fascisme. Ces thèmes reviennent dans les cinq romans suivants : Bombe Surprise (1963), The Legacy of the Stiff Upper Lip (1966), Private Parts and Public Places (Vices privés, vertus publiques, 1967), A State of Denmark (1970) et The Tenants of Dirt Street (La Rue obscène, 1971).

La fin des années 1960 le voit installé comme viticulteur en Italie, dans un village de Toscane qui, après mai 1968, décide de faire sécession et le nomme ministre des Affaires étrangères et ministre des Finances.

À la fin de 1970, il est de retour à Londres, marié pour la troisième fois et père d'une petite fille. Ses livres ne se vendent pas, et il devient chauffeur d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  COOK ROBIN (1931-1994)  » est également traité dans :

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le roman policier britannique »  : […] L'origine du genre au Royaume-Uni reste en débat ; les uns citent Les Aventures de Caleb Williams (1794) de William Godwin, d'autres les Penny Dreadful (sortes de Dime Novel à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_22760

Les derniers événements

1er-28 mai 2003 • IrakLa gestion du pays confiée par l'O.N.U. à la coalition américano-britannique.

britannique Robin Cook, qui avait démissionné en mars pour protester contre la politique irakienne de son gouvernement, demande l'ouverture d'une enquête parlementaire sur les informations relatives à la présence d'armes de destruction massive en Irak.  [...] Lire la suite

1er-31 mars 2003 • Irak - États-UnisDéclenchement de l'intervention armée américano-britannique.

-même et avec ses voisins ». Le 17, le secrétaire général de l'O.N.U. annonce le départ d'Irak de tous les personnels des Nations unies. Le 17 également, le ministre britannique chargé des Relations avec le Parlement Robin Cook, leader travailliste à la Chambre des communes, démissionne en raison [...] Lire la suite

6-25 février 1999 • YougoslavieÉchec des négociations de paix de Rambouillet.

par les ministres des Affaires étrangères français et britannique, Hubert Védrine et Robin Cook. Les représentants de Belgrade refusant de s'asseoir à la même table que les « terroristes » de l'Armée de libération du Kosovo (U.Ç.K.), les négociations entre les délégations serbe et kosovare se déroulent de façon [...] Lire la suite

1er-16 mai 1997 • Royaume-UniVictoire travailliste aux élections législatives et nomination de Tony Blair comme Premier ministre.

, Gordon Brown comme chancelier de l'Échiquier et Robin Cook comme secrétaire au Foreign Office. Le 5, lors d'une réunion de travail de la Conférence intergouvernementale, le nouveau secrétaire d'État chargé des questions européennes, Douglas Henderson, annonce un « nouveau départ » dans les relations [...] Lire la suite

Pour citer l’article

François GUÉRIF, « COOK ROBIN - (1931-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robin-cook/