RUNCIE ROBERT A. K. (1921-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Originaire de Crosby, près de Liverpool, Robert Alexander Kennedy Runcie y découvrit une paroisse de tradition anglo-catholique, tradition qu'il n'oublia jamais. La guerre interrompit sa première année d'études à Oxford. Il servit brillamment comme officier dans les Scots Guards, participa au débarquement en Normandie et reçut la Military Cross. Il revint à Oxford étudier l'histoire ancienne, mais se souvenant bientôt de ce qu'il avait découvert à Crosby, se dirigea « après bien des hésitations » vers le sacerdoce et entra à Westcott College, à Cambridge, collège de tendance catholique libérale, où du reste sont passés bien des futurs évêques de l'Église d'Angleterre. Après son ordination et quelques postes d'enseignement à Cambridge, il devint principal à Cuddesdon College, un collège de théologie près d'Oxford décrit à cette époque comme quasi monastique. C'est de là qu'il fut appelé en 1970 au siège épiscopal de Saint-Alban et, après avoir refusé l'archevêché d'York, il devint en 1980, à la surprise de beaucoup, le cent deuxième archevêque de Canterbury, primat de toute l'Angleterre et président de la Communion anglicane.

Être archevêque dans les années 1980 était une tâche difficile. Cet homme modéré, soucieux d'écouter tous les points de vue, n'hésita pas à critiquer la politique du gouvernement Thatcher, qui « traite les pauvres comme les rebuts de la société ». Il soutint les mineurs en grève, affirmant qu'un évêque qui se préoccupe du bien-être des hommes ne peut éviter de faire des déclarations politiques. Par souci des otages, il envoya Terry Waite à Beyrouth, mission qui aurait pu finir en tragédie. Les rapports demandés par l'archevêque : Foi dans la ville (1985) suivi de Foi dans le monde rural (1990) furent une manière pour l'Église d'interpeller le gouvernement sur sa politique économique. C'est en « l'Église de Runcie », disait-on à cette époque, qu'est la seule véritable opposition.

Dans l'Église d'Angleterre, les questions ne manquaient pas : controverse sur la résurrection du Christ autour de l'évêque de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Suzanne MARTINEAU, « RUNCIE ROBERT A. K. - (1921-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-a-k-runcie/