DUCHARME RÉJEAN (1941-2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

le 12 août 1941 à Saint-Félix-de-Valois, au Québec, Réjean Ducharme, après des études au juvénat des clercs de Saint-Viateur-de-Berthiéville et à l'École polytechnique de Montréal, exerce différents métiers et puis, pris de bougeotte, voyage pendant trois ans au Canada, aux États-Unis et au Mexique.

Dans ses livres, il ne cherche pas à développer une intrigue suivie. L'absence de continuité lui permet d'exprimer plus facilement ses vues sur le monde, les hommes et la vie en général et, surtout, de crier ses émotions par le truchement de personnages qui tantôt philosophent en divaguant, tantôt divaguent philosophiquement. Les mêmes thèmes, peu nombreux, réapparaissent d'un ouvrage à l'autre, mais toujours renouvelés par l'écriture. Le thème favori de Ducharme est le monde de l'enfance où tout serait merveilleux, pur et simple, si les adultes, sous le prétexte d'agir en bons protecteurs, ne s'ingéniaient pas à le détruire par leurs interventions malfaisantes.

Son premier roman, L'Avalée des avalés (1966), présente un personnage peu ordinaire, Bérénice Einberg, qui tient le rôle de narratrice ; celle-ci, une fillette de neuf ans, est une philosophe de génie qui a découvert toute seule que l'existence n'est qu'un vide, que rien n'a de sens et qu'il est inutile d'espérer quoi que ce soit. Comme elle n'accepte pas de jouer le jeu de l'hypocrisie et du conformisme, et ne se contente pas d'apparences, elle a choisi une attitude de refus systématique pour éviter d'être « avalée » par les autres. Tant pis pour eux si « eux » ont été avalés. Elle s'est ainsi condamnée à un état de solitude et de peur qui est remarquablement décrit dans les premières pages du livre, et dont elle ne peut — ou ne veut — pas sortir. Bérénice vit pourtant avec sa famille : un frère, une poule mouillée qui accepte tout, et des parents qui se détestent et ne cessent de se disputer, ce qui met la fillette en joie. Bientôt, dire « non » lui semble insuffisant ; la provocation et la révolte l'amusent beauco [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université Carleton, Ottawa, Canada

Classification


Autres références

«  DUCHARME RÉJEAN (1941-2017)  » est également traité dans :

QUÉBEC

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Henri ROUGIER, 
  • Antony SORON
  •  • 14 457 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Vitalité du roman »  : […] Réjean Ducharme (1942-2017), écrivain secret et peintre (sous le pseudonyme de Roch Plante) jouant avec des objets récupérés, est un virtuose de l'invention verbale, ou plus exactement de la désagrégation des mots en séries vertigineuses de coq-àl'âne, d'à-peu-près, de calembours. Il fait exploser la langue et les mythes quotidiens en un feu d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quebec/#i_80482

Pour citer l’article

A. BERGENS, « DUCHARME RÉJEAN - (1941-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rejean-ducharme/