REINE DES PRÉS ou ULMAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plante diurétique et sudorifique d'un grand intérêt, la reine des prés (Filipendula ulmaria L., Maxim. = Spiraea ulmaria L.) est une rosacée. Peu connue avant le xixe siècle, elle est considérée de nos jours comme l'un des meilleurs remèdes végétaux européens de la cellulite et de l'adipose, très utile aussi dans l'excès d'urée, l'arthrite, le rhumatisme aigu et chronique, l'hydropisie, l'ascite, l'œdème des membres, les gonflements articulaires. Elle est indiquée encore dans la grippe, les fièvres éruptives. On attribue l'action diurétique à un hétéroside, le monotropitoside (analogue à celui du monotrope sucepin), qui libère des composés salicylés par ailleurs sédatifs. L'infusion des sommités fleuries (conservation un an au plus) s'obtient en mettant 50 grammes de végétal au contact de 1 litre d'eau à 90 0C environ (l'eau bouillante détruit le principe actif) ; infuser pendant dix minutes ; trois tasses par jour. À forte dose, la plante peut provoquer des troubles rénaux et cardiaques.

Les fleurs d'ulmaire ont servi à aromatiser le vin et la bière. Elles teignent en jaune.

—  Pierre LIEUTAGHI

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre LIEUTAGHI, « REINE DES PRÉS ou ULMAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reine-des-pres-ulmaire/