Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RÈGNE D'AFONSO Ier AU KONGO

Contemporain de l'arrivée des Portugais dans son pays à la fin du xve siècle, Afonso Ier est le fils aîné de Nzinga Nkuwu, roi qui se convertit au christianisme en 1491 sous le nom de Joao Ier avant de renier cette religion. Pour accéder au trône, il dut, vaincre, en 1506, dans un combat fratricide son rival, bâtard et païen, Mpanzu Nzinga. L'issue de cette bataille fut considérée comme miraculeuse. Le nouveau souverain fit soumission au pape en 1512 et lutta toute sa vie contre les restes du paganisme, tout en occidentalisant sa cour et l'élite de son pays. Cependant, il n'entretint pas des relations harmonieuses avec le Portugal, dont il avait reconnu la suzeraineté, et tenta sans succès de lutter contre la traite des esclaves qui décimait déjà jusqu'à ses proches, comme il le déplorait dans une lettre célèbre, envoyée en 1526 au roi Joao III à Lisbonne. On sait peu de choses sur la fin de son long règne, achevé en 1543. Surnommé l'« apôtre du Congo », Afonso Ier reste l'un des souverains locaux ayant le plus marqué l'histoire précoloniale de l'Afrique centrale.

— François GAULME

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chargé de mission, direction de la Stratégie, Agence française de développement (AFD)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi