REGISTAN, place

SAMARCANDE

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 3 712 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Assoupissements et réveils »  : […] Sous les dynasties ouzbèques, issues de tribus nomades vite sédentarisées, qui évincèrent les Timourides, Samarcande fut éclipsée par Boukhara comme capitale politique et religieuse. Elle bénéficia certes de la générosité des souverains, mais les édifices ont souvent été démolis, à quelques exceptions près, dont la plus notable concerne l'esplanade du Registan, réaménagée au xvii e  siècle. Une […] […] Lire la suite


Affichage 

Le Registan, Samarkand

photographie :  Le Registan, Samarkand

Le Registan, la place de Sable (début XVe-début XVIIe s.) et ses prestigieux monuments : au nord, la mosquée-madrasa Tilla Kari (XVIIe s.), à l'ouest, la madrasa d'Ulugh beg (terminée en 1420), à l'est, la madrasa Shir Dor (XVIIe s.).  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

 Le Registan, Samarkand

Le Registan, Samarkand
Crédits : Bridgeman Images

photographie